Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Seniors : la démence serait liée à une inflammation chronique


Des niveaux importants d’inflammation cérébrale ont été associés au développement de la démence. Cependant, on ne sait toujours pas si cette inflammation doit être présente à long terme pour affecter la santé du cerveau.

Inflammation et dommages à la substance blanche

Pour mieux comprendre comment l’inflammation peut affecter les capacités cérébrales et cognitives d’un individu sur une longue période de temps, des chercheurs américains ont examiné les données de 1532 seniors.

Ils ont évalué la structure cérébrale des participants et dans quelle mesure son intégrité a été préservée sur une période de 21 ans. Ils ont également évalué les niveaux de la protéine C-réactive caractéristique de l’inflammation, laquelle est produite dans le foie.

Au cours des 21 années, les participants ont eu cinq visites de suivi, en moyenne une tous les 3 ans. Lors de leur dernière visite de suivi, les participants étaient âgés en moyenne de 76 ans. Lors de la visite finale, chaque personne a subi une IRM pour vérifier l’absence de lésions de la substance blanche.

Les chercheurs ont également prélevé des échantillons de sang auprès des participants afin qu’ils puissent mesurer les niveaux d’inflammation. Ceux qui avaient moins de 3 milligrammes par litre de protéine C-réactive ont été jugés avoir de faibles niveaux d’inflammation. Au-delà, ils étaient considérés comme ayant des niveaux élevés.

Les analyses des chercheurs ont révélé que de tous les participants, les 90 individus dont l’inflammation avait atteint des niveaux chroniques (c’est-à-dire persistants) au cours de la quarantaine présentaient également les dommages les plus importants au cerveau.

En outre, lorsque les chercheurs ont examiné les mesures de l’intégrité structurelle du cerveau, ils ont conclu que les participants ayant des niveaux élevés de protéine C-réactive à l’âge mûr présentaient des dommages à la structure du cerveau similaires à ceux observés chez les personnes âgées de 16 ans de plus.

« Nous avons constaté que les personnes qui avaient une augmentation de l’inflammation à la quarantaine qui a été maintenue sur plusieurs années ont davantage d’anomalies dans la structure de la matière blanche. Cela suggère que l’inflammation peut être chronique plutôt que temporaire, avec des effets négatifs sur les aspects importants de la structure du cerveau nécessaire pour les fonctions cognitives ».

L’inflammation peut être un facteur réversible

Les résultats de cette étude suggèrent qu’il pourrait y avoir une relation de cause à effet entre les niveaux croissants d’inflammation à l’âge moyen qui restent élevés jusqu’à tard dans la vie et le développement de la démence.

Toutefois, n’étant qu’une étude d’observation, davantage de recherche sur les mécanismes sous-jacents reste nécessaire afin d’établir une causalité potentielle.

Les chercheurs expliquent que l’inflammation chronique est souvent causée par des conditions telles que les maladies cardiovasculaires, l’insuffisance cardiaque, l’hypertension et le diabète, ainsi que les maladies infectieuses particulières comme le virus du SIDA (VIH) et l’hépatite C.

Bien que l’inflammation augmente normalement avec l’âge, certains facteurs comme une mauvaise santé globale pourraient l’aggraver. « Notre travail est important car il n’existe actuellement aucun traitement pour les maladies neurodégénératives et l’inflammation peut être un facteur réversible pour prolonger ou prévenir l’apparition de la démence », ont conclu les chercheurs.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.