Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

L’effet yo-yo des changements de régime est mauvais pour la santé du cœur


En 2019, de nombreuses personnes vont essayer de nouveaux régimes alimentaires, mais il peut être difficile de s’y tenir. Les habitudes alimentaires peuvent donc fluctuer énormément. Une nouvelle étude a examiné l’impact de ces changements sur la santé cardiovasculaire.

Modifier les habitudes alimentaires périodiquement

Pour beaucoup d’entre nous, s’en tenir à un régime méditerranéen riche en poisson et ne contenant pas de hamburgers ne durera que quelques jours avant de revenir aux sucreries et aux plateaux de fromage.

Toutefois, nous n’en savons pas beaucoup sur les effets d’un régime alimentaire fluctuant sur notre santé cardiovasculaire. Parce que tant de personnes choisissent un régime et s’en éloignent peu à peu, les chercheurs s’intéressent à la manière dont un régime yo-yo pourrait influer sur les maladies cardiovasculaires.

Une équipe de chercheurs américains dirigée par le Pr. Wayne Campbell à enquêté sur le sujet. Leurs conclusions ont été publiées dans la revue Nutrients.

Pour cette étude, les scientifiques ont examiné les données de deux autres études antérieures sur des interventions nutritionnelles réalisées par le même groupe de chercheurs. Les participants à ces études suivaient l’une des deux habitudes alimentaires suivantes : un régime méditerranéen ou un régime DASH (approches diététiques pour arrêter l’hypertension).

Les chercheurs expliquent ces deux habitudes alimentaires en déclarant : « Notre régime DASH était axée sur le contrôle de la consommation de sodium, alors que notre régime méditerranéen visait à augmenter les graisses saines. Les habitudes alimentaires étaient riches en fruits, en légumes et en grains entiers ».

Les participants ont suivi leur schéma d’alimentation pendant 5 ou 6 semaines. Après cette période, les scientifiques ont évalué leur risque cardiovasculaire en mesurant une gamme de paramètres comprenant la pression artérielle et les niveaux de graisse, de glucose et d’insuline dans le sang.

Après 5 à 6 semaines, les participants ont repris leurs habitudes alimentaires habituelles pendant 4 semaines supplémentaires. Ensuite, après une nouvelle évaluation cardiovasculaire, ils ont repris le régime DASH ou méditerranéen pendant 5 à 6 semaines. Enfin, ils eurent un nouveau bilan à la fin de cette période.

Les montagnes russes cardiométaboliques

L’analyse a montré que, comme prévu, les marqueurs cardiovasculaires se sont améliorés lorsque l’individu avait suivi son régime. Puis, une fois revenu à un régime alimentaire moins sain, les biomarqueurs sont redevenus moins favorables. Puis, une fois que les régimes sains furent repris, les marqueurs métaboliques se sont à nouveau améliorés.

Ainsi, seulement quelques semaines d’alimentation saine peuvent apporter des améliorations mesurables aux indicateurs de santé cardiovasculaire, mais une fois que la personne met fin à son régime sain, les marqueurs cardiovasculaires retrouvent un mauvais état de santé. Et tous les avantages du régime sont perdus.

« Ces résultats devraient encourager les gens à essayer à nouveau s’ils échouent lors de leur première tentative d’adopter des habitudes alimentaires saines. Il semble que le corps ne va pas devenir résistant aux effets bénéfiques de ce type de régime sur la santé simplement parce que l’on a essayé et que l’on n’a pas réussi la première fois. La meilleure option est que si vous échouez, essayez à nouveau », ont conclu les chercheurs.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.