Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Seniors : suppléments d’antioxydants et zinc contre la DMLA


Une nouvelle étude conclut qu’un supplément combinant des antioxydants, du zinc et du cuivre serait un moyen relativement peu coûteux et efficace d’arrêter la progression de la DMLA humide.

Des soins coûteux pour la DMLA

Dans la DMLA humide, des vaisseaux sanguins anormaux se développent sous la rétine. Du liquide et du sang peuvent fuir de ces vaisseaux, ce qui peut endommager la macula, qui est la partie de la rétine responsable de la vision centrale.

Mais les médicaments actuellement utilisés pour « fluidifier » la DMLA (anti-VEGF) sont particulièrement coûteux et ont été associés à un risque accru d’inflammation à l’intérieur de l’œil (endophtalmie), voire d’accident vasculaire cérébral.

Les chercheurs expliquent que compte tenu des coûts et des effets secondaires de la gamme actuelle de médicaments utilisés pour traiter la forme humide de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), les autorités de santé devraient financer ce nouveau traitement chez les personnes qui ont la condition dans un œil.

Les chercheurs fondent leurs conclusions sur les données de l’étude AREDS (Age Related Eye Disease Study) ainsi que sur les coûts de traitement au Royaume-Uni et sur la prévalence de la DMLA chez les seniors de plus de 55 ans.

Un supplément efficace et rentable pour prévenir la DMLA

AREDS a conclu qu’un supplément quotidien combinant des antioxydants à forte dose, ainsi que du zinc et du cuivre, réduisait le risque de développer une DMLA humide après avoir évalué l’efficacité de deux types de suppléments pour le traitement des personnes atteintes de la maladie à un stade précoce.

La formulation 1 contenait de fortes doses de vitamines C et E, de bêta-carotène, de zinc et de cuivre. Dans la seconde formulation, le bêta-carotène a été remplacé par la lutéine et la zéaxanthine, mais les autres constituants sont restés les mêmes. Ces deux formulations sont disponibles dans le commerce.

Les chercheurs ont appliqué une approche statistique à toutes les données pour prédire les résultats chez ceux qui avaient reçu un ou plusieurs compléments par rapport à ceux qui n’en avaient pas reçu.

Leur analyse a montré que les deux formulations sont rentables pour le traitement des patients atteints de DMLA humide au stade précoce, mais ils sont davantage rentables chez ceux qui souffrent déjà de la maladie dans un seul œil.

Au cours d’une vie, les chercheurs ont calculé que ces patients auraient besoin de près de huit injections de thérapies anti-VEGF dans leur œil. Ce qui représente une économie pour les autorités de santé de près de 3350 euros par patient, soit environ 146 millions d’euros par an. Ces mêmes patients gagneraient également du temps supplémentaire sans vision altérée.

« Compte tenu de la charge et du coût du traitement, la prévention de la DMLA semble donc être une stratégie intéressante pour éviter les traitements anti-VEGF chroniques et coûteux et préserver la fonction visuelle », commentent les chercheurs.

« Les suppléments AREDS constituent une intervention rentable dominante pour les patients, car ils sont à la fois moins chers que les soins standard et plus efficaces, et devraient donc être pris en considération pour un financement public », concluent les chercheurs.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.