Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Seniors : le manque de sommeil peut augmenter le risque d’Alzheimer


Selon une nouvelle étude, perdre une seule nuit de sommeil peut conduire à une augmentation immédiate de bêta-amyloïde, une protéine présente dans le cerveau associée à la maladie d’Alzheimer.

Évaluer les effets de la privation de sommeil sur le cerveau

Dans la maladie d’Alzheimer, les protéines bêta-amyloïdes s’agglomèrent pour former des plaques, une caractéristique de la maladie.

Alors que la privation aiguë de sommeil est connue pour élever les niveaux de bêta-amyloïde cérébrale chez les souris, on en sait moins sur l’impact de la privation de sommeil sur l’accumulation de bêta-amyloïde dans le cerveau humain.

Une nouvelle étude, menée par des chercheurs américains des National Institutes of Health, a été la première à démontrer que le sommeil peut jouer un rôle important dans la clairance humaine des bêta-amyloïdes.

« Cette recherche fournit de nouvelles perspectives sur les effets potentiellement nocifs d’un manque de sommeil sur le cerveau et a des implications pour mieux caractériser la pathologie de la maladie d’Alzheimer », a déclaré George F. Koob, directeur de l’Institut national sur l’abus d’alcool et l’alcoolisme, une section des National Institutes of Health, qui a financé l’étude.

La bêta-amyloïde est un déchet métabolique présent dans le liquide entre les cellules du cerveau. Dans la maladie d’Alzheimer, la bêta-amyloïde s’agglomère pour former des plaques amyloïdes, ce qui a un impact négatif sur la communication entre les neurones.

La privation de sommeil entraîne une augmentation immédiate des bêta-amyloïdes dans le cerveau humain

Pour comprendre le lien possible entre l’accumulation des bêta-amyloïdes et le sommeil, les chercheurs, dirigés par le Dr. Ehsan Shokri-Kojori et le Dr. Nora D. Volkow, ont utilisé la tomographie par émission de positrons (TEP) afin de scanner le cerveau de 20 sujets sains âgés de 22 à 72 ans après une nuit de sommeil  et après une nuit de privation (être éveillé au moins 31 heures).

Les chercheurs ont trouvé des augmentations de bêta-amyloïdes d’environ 5 % après avoir perdu une nuit de sommeil dans certaines zones du cerveau, dont le thalamus et l’hippocampe, des régions particulièrement vulnérables aux dommages dans les premiers stades de la maladie d’Alzheimer.

Dans la maladie d’Alzheimer, on estime que la bêta-amyloïde augmente d’environ 43 % chez les personnes touchées par rapport aux personnes âgées en bonne santé. On ne sait pas si l’augmentation de la bêta-amyloïde chez les participants à l’étude se réduirait après une nuit de repos.

Les chercheurs ont également constaté que les participants à l’étude avec des augmentations plus importantes de bêta-amyloïde ont signalé une mauvaise humeur après la privation de sommeil.

« Même si notre échantillon était relativement petit, cette étude a démontré l’effet négatif de la privation de sommeil sur le fardeau de la bêta-amyloïde dans le cerveau humain. De nouvelles recherches sont nécessaires pour évaluer la généralisation à une population plus large et plus diversifiée », a déclaré le Dr. Ehsan Shokri-Kojori.

Il est également important de noter que le lien entre les troubles du sommeil et le risque de la maladie d’Alzheimer est considéré par de nombreux scientifiques comme « bidirectionnel », car un taux élevé de bêta-amyloïde peut également entraîner des troubles du sommeil.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.