Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Seniors : les blessures guérissent plus lentement avec l’âge


Les organismes âgés ont besoin de plus de temps pour se réparer. Cette réalité du vieillissement a été documentée depuis la Première Guerre mondiale, en observant les blessures se guérissant plus lentement chez les soldats les plus âgés. Pourtant, jusqu’à présent, les chercheurs n’ont jamais été en mesure d’identifier quels changements dans l’organisme liés à l’âge nuisaient à la capacité de réparation du corps. Des expériences récentes ont exploré ce puzzle physiologique en examinant les changements moléculaires dans le vieillissement cutané chez la souris. Les résultats publiés dans la revue Cellular délimitent un nouvel aspect de la façon dont le corps guérit les blessures.

Le fonctionnement de la réparation d’une blessure

Chaque fois qu’une blessure se produit, le corps a besoin de le réparer rapidement pour restaurer la barrière protectrice de la peau. « La cicatrisation des plaies est l’un des processus les plus complexes se produisant dans le corps humain », expliquent les chercheurs. « De nombreux types de cellules, les voies moléculaires et les systèmes de signalisation vont travailler sur des périodes qui varient de quelques secondes à quelques mois. Les changements liés au vieillissement ont été observés dans toutes les étapes de ce processus ».

Les cellules de la peau et les cellules immunitaires contribuent à ce processus complexe, qui commence par la formation d ‘une croûte. Les nouvelles cellules de la peau appelés kératinocytes voyagent ensuite pour remplir la plaie sous la croûte.

Les chercheurs se sont concentrés sur cette dernière étape en soignant des souris de 2 mois et d’autres de 24 mois, soit l’équivalent de 20 et 70 ans chez l’être humain. Ils ont constaté que, parmi les souris âgées, les kératinocytes ont été beaucoup plus lents à migrer vers la plaie et en conséquence, la blessure a mis plus de jours pour se fermer.

La cicatrisation des plaies est connue pour nécessiter des cellules immunitaires spécialisées qui se trouvent dans la peau. Les chercheurs ont constaté qu’à la suite d’une blessure, les kératinocytes au bord de la plaie communiquaient avec ces cellules immunitaires en produisant des protéines chargées d’ordonner aux cellules immunitaires de rester autour de la plaie et de combler l’écart. Chez les souris âgées, les kératinocytes ont échoué dans ce processus.

Une nouvelle voie vers le développement de médicaments pour aider à la cicatrisation

Afin de voir s’il était possible d’améliorer ce processus dans la peau âgée, les chercheurs se sont tournés vers une protéine que les cellules immunitaires résidentes libèrent naturellement après une blessure. Lorsqu’ils ont appliqué cette protéine aux tissus jeunes et âgés, les chercheurs ont constaté une augmentation de la migration des kératinocytes, qui a été plus prononcée dans la peau âgée.

« Lors d’une blessure, les cellules cutanées migrent et ferment la plaie. Un processus qui nécessite une coordination avec les cellules immunitaires à proximité. Nos expériences ont montré qu’avec le vieillissement, les perturbations de la communication entre les cellules de la peau et les cellules immunitaires ralentissaient cette étape », commentent les chercheurs.

« Cette découverte suggère de nouvelles approches pour développer des traitements qui pourraient accélérer la guérison chez les seniors », concluent les chercheurs.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.