Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Seniors : Consommer des fibres pour ralentir le vieillissement du cerveau


Les fibres sont un élément clé d’un régime alimentaire sain. Des nouvelles recherches décomposent le mécanisme par lequel elles peuvent retarder l’inflammation cérébrale liée à l’âge.

Comment les fibres réduisent l’inflammation ?

Consommer des aliments riches en fibres, tels que le brocoli, les noix, l’avoine, les haricots et le pain aux grains entiers, pourrait aider à retarder le vieillissement du cerveau en déclenchant la production d’un acide gras à chaîne courte aux propriétés anti-inflammatoires. C’est la conclusion d’une nouvelle étude récemment publiée dans la revue Frontiers in Immunology.

Comme l’expliquent les chercheurs, les microglies, un type majeur de cellules immunitaires dans le cerveau, ont tendance à devenir hyperactives et chroniquement enflammées avec l’âge. Cette inflammation de la microglie est l’une des principales causes de déclin cognitif chez les seniors.

Des recherches antérieures ont montré qu’une forme médicamenteuse de butyrate, un acide gras à chaîne courte produite dans le côlon lorsque les bactéries fermentent les fibres dans l’intestin, peut améliorer la mémoire et réduire l’inflammation chez la souris.

Cependant, les mécanismes précis n’ont jamais été entièrement compris. En outre, les recherches antérieures n’avaient pas montré si le simple fait d’augmenter la teneur en fibres alimentaires permettrait d’obtenir les mêmes résultats que le médicament.

Ainsi, les chercheurs ont nourri des souris avec un régime riche en fibres. Ensuite, ils ont mesuré les taux sanguins de butyrate des souris et leurs niveaux de substances pro-inflammatoires dans leurs intestins. « Le régime riche en fibres a élevé le butyrate et d’autres acides gras à chaîne courte dans le sang, à la fois chez les souris jeunes et âgées », ont commenté les chercheurs.

« Mais seules les souris âgées ont présenté une inflammation intestinale dans le régime pauvre en fibres. Il est intéressant de noter que les jeunes souris adultes n’ont pas eu cette réponse inflammatoire pour le même régime. Cela démontre bien la vulnérabilité de devenir vieux ».

De plus, la consommation d’un régime riche en fibres réduisait tellement l’inflammation intestinale chez les souris âgées qu’il était impossible de la distinguer de celle des jeunes souris. « Les fibres alimentaires peuvent manipuler l’environnement inflammatoire dans l’intestin », ont précisé les chercheurs.

Cependant,  qu’en est-il du cerveau ?

Pourquoi les fibres sont bonnes pour le cerveau ?

Une analyse génétique des marqueurs inflammatoires menée par les chercheurs a montré qu’un régime riche en fibres réduisait l’inflammation de la microglie du cerveau. Ils soupçonnent que cela a été réalisé en diminuant la production d’un produit chimique pro-inflammatoire appelé interleukine-1β, que certaines études ont associé à la maladie d’Alzheimer.

« Nous savons que l’alimentation a une influence majeure sur la composition et la fonction des microbes dans l’intestin et que les régimes riches en fibres sont bénéfiques pour les bons microbes ».

Selon les chercheurs, la modification des microbes intestinaux est l’un des moyens par lesquels l’alimentation affecte la maladie.

« Ce que vous mangez a de l’importance. Nous savons que les seniors consomment 40% moins de fibres alimentaires que ce qui est recommandé. Ne pas consommer suffisamment de fibres pourrait avoir des conséquences négatives sur la santé cérébrale et l’inflammation en général ».

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.