Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Remplacer la viande rouge par de la volaille pour réduire le risque de cancer du sein


Une étude sur plus de 40 000 femmes a conclu que la consommation de viande rouge est associée à un risque accru de cancer du sein, et que la consommation de volaille pourrait réduire ce risque.

Le cancer du sein est le premier cancer chez la femme

60 000 nouveaux cas de cancer du sein sont diagnostiqués en France chaque année. Il s’agit du cancer le plus fréquent chez la femme, responsable de 12 000 décès par an.

Les taux de cancer de cancer du sein varient considérablement d’un pays à l’autre, ce qui implique que des facteurs liés à l’environnement et au mode de vie jouent un rôle important. Comprendre les causes de ces variations pourrait aider les scientifiques à trouver des moyens de minimiser les risques du cancer du sein.

À cette fin, des chercheurs se sont intéressés aux effets de la nutrition sur le cancer.

Consommation de viande rouge et cancer du sein

Les chercheurs ont étudié la relation entre tous les types de viande et le cancer du sein. Ils ont également examiné si les méthodes de cuisson et la qualité de la cuisson de la viande pouvaient être associées à un risque.

Ils ont utilisé les données de 42 012 femmes âgées de 35 à 74 ans et ont suivi les participantes pendant en moyenne 7,6 ans. Au cours de cette période, 1 536 cancers du sein ont été diagnostiqués. Chaque participante a fourni des informations telles que ses antécédents médicaux, l’incidence du cancer dans sa famille, ses facteurs de style de vie, son régime alimentaire, sa taille, son poids et ses données démographiques.

Les chercheurs ont également eu accès aux informations détaillées sur la consommation de viande, y compris la taille des portions et le type de viande. Ils ont demandé aux participantes comment elles préparaient habituellement leur steak, leurs hamburgers et leurs côtelettes de porc, avec des options couvrant tout le spectre de la cuisson, de la plus faible à la plus grillée.

Les chercheurs ont constaté que les femmes qui mangeaient plus de viande rouge avaient 23 % plus de risque de développer un cancer du sein que celles qui mangeaient moins de viande rouge.

Consommation de volaille et cancer du sein

Concernant la volaille, les résultats ont été plus surprenants, cette catégorie de viande semblant avoir un effet protecteur. En effet, les scientifiques ont trouvé que celles qui mangeaient le plus de volaille avaient 15 % moins de risque de développer un cancer du sein que celles qui mangeaient moins de volaille.

Les chercheurs ont utilisé des modèles de substitution pour prédire l’évolution du risque de cancer du sein si une personne consommant une grande quantité de viande rouge passait à la volaille. Dans ces modèles, les chercheurs ont constaté que l’association bénéfique de la viande de volaille avec le risque de cancer du sein était plus prononcée.

« Bien que le mécanisme par lequel la consommation de volaille diminue le risque de cancer du sein ne soit pas clair, notre étude prouve que le remplacement de la viande rouge par de la volaille peut contribuer à réduire l’incidence du cancer du sein », ont conclu les chercheurs.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.