Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

La viande grillée augmenterait le risque d’Alzheimer et de diabète


Nombreuses sont les personnes qui apprécient les grillades et beaucoup en consomment toute l’année, comme les Américains. Une nouvelle étude prétend que la consommation de produits d’origine animale traités thermiquement, tels que le viandes grillées, peuvent augmenter le risque de la maladie d’Alzheimer et le diabète.

Des chercheurs de l’école de médecine Icahn au Mount Sinai à New York affirment que les grillades contiennent des niveaux élevés de produits de glycation avancée, une réaction naturelle qui a lieu notamment lors d’une hyperglycémie. Ces composés sont associés à la dégradation de nombreuses maladies neurodégénératives comme Alzheimer, mais aussi au diabète.

Les produits de glycation avancée (AGE) existent déjà naturellement dans notre corps à de faibles taux. Mais dans leur étude, les chercheurs ont constaté que la consommation d’aliments contenant des niveaux élevés d’AGE augmentait également les niveaux d’AGE dans l’organisme et donc le risque de maladies associées.

Pour atteindre ces résultats, les chercheurs ont surveillé la santé cognitive de souris qui ont consommé des aliments à forte teneur en AGE, des aliments qui se retrouvent couramment dans l’alimentation occidentale. Ce régime est élevé en graisses saturées, viandes rouges, glucides et faible en fruits de mer, volaille, grains entiers et fruits et légumes frais.

Une alimentation conduisant à la maladie d’Alzheimer et au syndrome métabolique chez la souris

Les souris observées qui avaient consommé des aliments avec des taux élevés d’AGE ont montré des niveaux élevés d’AGE dans leur cerveau, par rapport aux souris qui avaient reçu un régime faible en AGE.

Elles ont ensuite présenté des problèmes avec leurs capacités cognitives et motrices, et des dépôts de bêta-amyloïde dans le cerveau ont été trouvés, ces acides aminés essentiels dans le développement de la maladie d’Alzheimer.

En outre, ces souris ont aussi développé le syndrome métabolique, ce qui augmente le risque de diabète et de maladie cardiaque.

Des niveaux élevés d’AGE affectent les humains de façon similaire

Pour savoir comment les niveaux élevés d’AGE affectaient les humains, les chercheurs ont réalisé une étude clinique sur des seniors en bonne santé de plus de 60 ans, dont certains présentaient des taux élevés d’AGE dans le sang.

Après un suivi de 9 mois, les chercheurs ont constaté que ces derniers avaient développé un déclin cognitif et des signes de résistance à l’insuline.

Les chercheurs expliquent que leurs résultats suggèrent qu’un régime alimentaire exempt d’AGE pourrait aider à conjurer la maladie d’Alzheimer et le diabète.

Mais ce n’est pas seulement une question d’alimentation, la méthode de cuisson est toute aussi importante, selon les chercheurs.

« Les résultats indiquent un objectif facilement réalisable qui pourrait réduire le risque de ces conditions par la consommation d’aliments ayant une faible teneur en AGE », explique le Dr. Helen Vlassara de l’Institut du Mount Sinai. « Par exemple, en consommant des aliments qui sont cuits ou transformés sous des niveaux de chaleur inférieurs et en présence de plus d’eau, qui sont des méthodes de cuisson employées depuis des siècles », ajoute-t-elle.

« Ces nouveaux résultats soulignent à nouveau l’importance de non seulement ce que nous mangeons, mais aussi la façon dont nous préparons ce que nous mangeons ».

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.