Le régime méditerranéen lié à une réduction du risque de dépression

...

Une analyse de plusieurs études a montré qu’il existait un lien clair entre le régime méditerranéen et un risque de dépression plus faible.

Un régime riche en végétaux lié à la réduction du risque de dépression

La plupart des gens sont tristes et parfois déprimés, en particulier en réaction à des évènements pénibles. La dépression, cependant, va au-delà de cela : il s’agit d’une maladie psychiatrique dans laquelle les symptômes de mauvaise humeur persistent et demeurent graves.

Il existe différentes formes de dépression. Beaucoup partagent des symptômes similaires, mais chacune a également un motif unique. Le trouble dépressif majeur est la forme de dépression la plus souvent diagnostiquée. Pour certaines personnes, cela peut nuire gravement à leur capacité à vivre au quotidien.

En France, on estime que 13 millions de personnes ont souffert ou souffriront d’une dépression au cours de leur vie. Dans le monde, ce sont plus de 300 millions d’individus qui souffrent de dépression.

La dépression étant la maladie psychiatrique la plus coûteuse des pays développés, il est nécessaire de rassembler des preuves sur l’impact de la nutrition sur celle-ci.

Des chercheurs britanniques ont mené une analyse de plusieurs études sur la dépression. Ils visaient à éclairer l’élaboration de recommandations pour les professionnels prodiguant des conseils aux personnes souffrant de dépression.

Ils ont analysé 41 études observationnelles qui avaient évalué le degré de proximité avec lequel les gens suivaient un régime alimentaire sain et ses liens avec des symptômes dépressifs ou une dépression clinique.

4 études s’étaient concentrées sur la mesure dans laquelle un total de 36 556 adultes avaient suivi un régime méditerranéen traditionnel et avaient recherché des liens avec la dépression. Un régime méditerranéen traditionnel est riche en aliments d’origine végétale, tels que légumes, fruits, légumineuses, noix et huile d’olive, et poisson.

L’analyse des données regroupées provenant de ces études a révélé que le fait de suivre un régime riche en végétaux était associé à une réduction du risque de dépression de 33%.

Les régimes pro-inflammatoires liés à un risque accru de dépression

En utilisant les données de 5 études longitudinales portant sur 32 908 adultes vivant en France, Australie, Espagne, Royaume-Uni et États-Unis, les chercheurs ont également découvert que le fait de suivre un régime pro-inflammatoire était lié à un risque plus élevé de dépression.

Les chercheurs ont défini un régime pro-inflammatoire comme un régime qui contient généralement de grandes quantités de sucre, des aliments transformés et des graisses saturées.

Ils concluent que suivre de près un régime sain, en particulier un régime méditerranéen traditionnel, ou éviter un régime pro-inflammatoire, semble conférer une certaine protection contre la dépression dans les études observationnelles.

« Il existe des preuves convaincantes qui montrent l’existence d’une relation entre la qualité de votre régime alimentaire et votre santé mentale », soulignent les chercheurs. Ils poursuivent en déclarant que la relation est plus qu’un résultat indirect de l’impact de l’alimentation sur la santé qui peut affecter l’humeur.

« Nous avons agrégé les résultats d’un grand nombre d’études et il est clair que suivre un régime plus sain, anti-inflammatoire et riche en végétaux, peut aider à prévenir la dépression ».