Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Stimuler le nerf vague pour réduire la polyarthrite rhumatoïde


Selon une nouvelle étude, l’électrostimulation du nerf vague pourrait jouer un rôle clé dans la réduction des symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.

Comment la PR affecte les gens

Contrairement à l’arthrose, qui survient lorsque le cartilage des articulations se dégrade au fil du temps, la polyarthrite rhumatoïde (PR) peut se développer à tout âge, en particulier de 30 à 60 ans. Chez les personnes atteintes de PR, le système immunitaire est hyperactif et attaque les tissus sains du corps, comme la muqueuse des articulations. Au fil du temps, cette inflammation peut endommager le cartilage et les os, l’espacement des articulations devenant plus étroit. Cela entraîne une perte de mobilité et de flexibilité.

Le nerf vague

Le nerf vague est un très long nerf qui relie le cerveau au cou, à la poitrine et à l’abdomen. Des recherches antérieures ont révélé un réflexe inflammatoire dans le nerf vague qui réduit la production de cytokines, y compris certaines molécules faisant partie des affections auto-immunes. Ces molécules s’appellent facteur de nécrose tumorale (TNF).

Le système immunitaire des personnes en bonne santé bloque le TNF, mais chez les personnes présentant certaines affections auto-immunes, un excès de TNF pénètre dans la circulation sanguine et provoque une inflammation et un taux plus élevé de symptômes associés à ces affections.

Le TNF est une cible dans de nombreux médicaments pour la PR, tels que l’infliximab (Remicade) ou l’étanercept (Enbrel). Ils sont communément appelés médicaments anti-TNF.

La neuro-électrostimulation du nerf vague

Les chercheurs de cette nouvelle étude ont pensé que s’ils pouvaient stimuler ce réflexe naturel dans le nerf vague, ils obtiendraient un résultat similaire, voire supérieur, dans la mesure où les médicaments qui visent le TNF ont souvent des effets indésirables.

Les chercheurs ont implanté un petit neurostimulateur chez 14 personnes atteintes de PR. Pour participer à l’étude, chaque personne devait avoir essayé au moins deux médicaments qui ont fonctionné de différentes manières mais qui n’ont pas aidé à réduire les symptômes.

Les scientifiques ont ensuite réparti les participants en trois groupes : un groupe placebo, un groupe qui avait une stimulation du nerf vague au moins d’une fois par jour, et un groupe qui avait une stimulation plus de quatre fois par jour.

L’étude, qui s’est déroulée sur 12 semaines, a révélé que les résultats du second groupe étaient bien meilleurs que le plan symptomatique que ceux des deux autres groupes, y compris ceux qui avaient été stimulés quatre fois par jour.

Les deux groupes de stimulation ont également présenté une réduction distincte de plus de 30 % de leurs niveaux de cytokines au cours de l’étude.

« Pour de nombreuses personnes atteintes de PR, les traitements actuels ne fonctionnent pas ou ne sont pas tolérés. Ces résultats ouvrent la voie à une nouvelle approche du traitement non seulement de la PR, mais également d’autres maladies inflammatoires chroniques », ont déclaré les chercheurs.

Bien que l’implantation chirurgicale de petits neurostimulateurs chez toutes les personnes atteintes de PR ne soit probablement pas faisable, raisonnable ou nécessaire, cette étude met en lumière un traitement potentiel qui peut aider les personnes qui ne répondent pas bien aux médicaments traditionnels.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.