Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Seniors : le sport pour lutter contre Alzheimer


Une nouvelle étude montre que l’activité physique peut aider à inverser la neurodégénérescence chez les seniors atteints de déficience cognitive légère, stade précoce de la maladie d’Alzheimer.

L’activité physique pour limiter le rétrécissement du cerveau chez les seniors

Selon une nouvelle étude, publiée dans la revue Journal of the International Neuropsychological Society et menée à l’University of Maryland School of Public Health, les seniros qui ont amélioré leur condition physique grâce à un programme d’exercices d’intensité modérée ont augmenté l’épaisseur du cortex de leur cerveau, la couche externe du cerveau qui s’atrophie généralement avec la maladie d’Alzheimer.

Ces effets ont été décelés à la fois chez des seniors en pleine santé et chez ceux atteints d’un trouble cognitif léger (MCI), un stade précoce de la maladie d’Alzheimer.

« L’activité physique peut aider à inverser la neurodégénérescence et la tendance au rétrécissement du cerveau qui nous observons chez les patients atteints de MCI ou de la maladie d’Alzheimer », déclare le Dr. J. Carson Smith, professeur de kinésiologie et auteur principal de l’étude. « Beaucoup de gens pensent qu’il est trop tard pour intervenir à l’aide de l’activité physique une fois qu’une personne présente des symptômes de perte de mémoire, mais nos données suggèrent que l’activité physique peut avoir un avantage à ce stade précoce du déclin cognitif ».

De l’inactivité à une de meilleures facultés de mémoire chez les seniors

Les seniors participants à l’étude étaient préalablement inactifs et étaient âgés de 61 à 88 ans. Ils ont pris part à un programme d’exercices physiques d’intensité modérée comprenant la marche sur tapis roulant quatre fois par semaine sur une durée de 12 semaines. En moyenne, la capacité cardiorespiratoire s’est améliorée d’environ 8% à la suite de la formation dans les 2 groupes de seniors (seniors sains et seniors avec une MCI).

L’atrophie de la couche corticale du cerveau est un marqueur de la progression de la maladie d’Alzheimer et est en corrélation avec des symptômes tels que les troubles cognitifs. Le Dr. Smith et ses collègues ont constaté que les participants à l’étude qui ont montré les meilleures améliorations en termes de forme physique ont présenté une plus forte croissance dans la couche corticale, quel que soit le groupe auquel ils appartenaient.

Bien que les 2 groupes aient montré de notables associations entre une meilleure condition physique et l’augmentation de l’épaisseur corticale après la formation, les seniors avec une MCI ont montré une plus grande amélioration par rapport au groupe sain dans l’insula gauche et le gyrus temporal supérieur, deux régions du cerveau qui sont exposées à une accélération de la neurodégénérescence au cours de la maladie d’Alzheimer.

Les participants ont également montré des améliorations dans l’efficacité des neurones au cours de l’appel à la mémoire, et ces nouvelles données s’ajoutent une fois de plus aux preuves que l’activité physique possède un impact positif sur la fonction cognitive.

Cette étude est la première à montrer que l’activité physique et une meilleure condition physique peuvent avoir un impact sur l’épaisseur corticale chez les seniors présentant une MCI. D’autres recherches seront menées pour observer si ces changements peuvent s’opérer sur le long terme.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.