Seniors : Quels régimes sont bénéfiques pour la santé du cœur ?

...

Les résultats d’un essai clinique suggèrent qu’un régime végétarien à faible teneur en calories peut être aussi efficace pour réduire le risque cardiovasculaire qu’un régime méditerranéen hypocalorique.

Le régime méditerranéen est largement cité comme l’un des modèles les plus sains pour prévenir les maladies cardiovasculaires, alors que le régime végétarien a été beaucoup moins étudié, notamment en ce qui concerne son potentiel à offrir une alternative saine aux personnes à manger de la viande et du poisson.

Des chercheurs italiens ont donc décidé de comparer un régime lacto-ovo-végétarien avec un régime méditerranéen dans un même groupe de personnes. Un régime lacto-ovo-végétarien exclut la viande, la volaille, les fruits de mer et tous les aliments qui en sont dérivés, mais il inclut les œufs et les produits laitiers tels que le lait, le yogourt et le fromage.

Les 2 régimes ont réduit le profil de risque cardiovasculaire

Dans leur étude, les chercheurs ont assigné au hasard 107 personnes à suivre soit un régime végétarien hypocalorique, soit un régime méditerranéen pendant 3 mois. Les participants étaient âgés de 18 à 75 ans et étaient en bonne forme mais présentaient un léger surpoids.

Tous les participants ont assisté à des séances de conseil au cours desquelles ils ont reçu des conseils sur le régime alimentaire qu’ils allaient suivre. L’information comprenait un plan de menu détaillé pour une semaine de repas, ainsi que des informations sur les aliments à inclure et à exclure.

Les deux régimes ont été conçus pour être hypocaloriques et correspondre aux besoins énergétiques des individus. Dans les deux régimes, environ 50-55% de l’apport calorique provenait des glucides, 15-20% des protéines et 25-30% des graisses (moins de 7% de graisses saturées et moins de 200 mg par jour de cholestérol).

« Il n’y avait pas de différences substantielles entre les deux régimes dans le nombre de portions par semaine d’huile d’olive, de fruits, de légumes, de céréales, de pommes de terre et de sucres », notent les chercheurs.

Aussi, sans surprise, les groupes ont déclaré qu’ils mangeaient plus de légumineuses, d’œufs, de noix et de produits laitiers lorsqu’ils suivaient le régime végétarien que lorsqu’ils suivaient le régime méditerranéen.

Les résultats ont montré que les deux régimes amélioraient significativement le profil de risque cardiovasculaire global des participants, même s’ils différaient légèrement dans les détails.

Différents effets sur le cholestérol et les triglycérides selon le régime

En ce qui concerne les mesures physiques, telles que l’indice de masse corporelle (IMC) et la graisse corporelle, les deux régimes étaient tout aussi efficaces. Les participants ont perdu en moyenne 1,8 kg de poids corporel et 1,4 kg de graisse corporelle.

Mais les régimes ont différé dans leur impact sur certains des facteurs de risques cardiovasculaires.

Ainsi, le régime végétarien a conduit à une réduction significative de la lipoprotéine de basse densité (mauvais cholestérol). En revanche, le régime méditerranéen semblait être plus efficace pour réduire les niveaux de triglycérides.

Néanmoins, le message à retenir de cette étude est qu’un régime lacto-ovo-végétarien à faible teneur en calories peut aider les patients à réduire le risque cardiovasculaire à peu près comme un régime méditerranéen hypocalorique.