Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Seniors : une protéine liée à la perte de mémoire


Des chercheurs ont identifié une protéine qui joue un rôle crucial dans la conservation et la suppression des souvenirs. Cette découverte pourrait conduire au développement de meilleurs médicaments contre la perte de mémoire.

L’H2A.Z et la formation de la mémoire

Le problème de la perte de mémoire motive les chercheurs à essayer de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau, comment les souvenirs sont consolidés, et comment et pourquoi nous les perdons.

Parce que conserver nos souvenirs nous permet de maintenir un sentiment d’individualité et d’orientation dans le monde, comprendre comment prévenir la perte chronique de la mémoire est une priorité absolue en neuroscience.

Récemment, une équipe de chercheurs canadiens a étudié le rôle d’une protéine appelée H2A.Z dans la formation des souvenirs. L’H2A.Z se lie à l’ADN et l’aide à garder sa structure dans les cellules.

Les chercheurs ont travaillé avec des souris jeunes et âgées pour comprendre comment L’H2A.Z était impliquée dans la formation et la suppression des souvenirs.

Les chercheurs ont placé les souris dans une nouvelle boîte, afin de les forcer à se familiariser avec un nouvel environnement. Ensuite, pour pouvoir tester comment la protéine fonctionnait dans le contexte de la formation de la mémoire, les animaux ont été exposés à un stimulus négatif.

Ainsi, les souris ont formé une association entre le nouvel environnement et la mauvaise expérience à laquelle elles ont été exposées. La deuxième fois que les chercheurs les ont placées dans la boîte, les souris désormais prudentes ont refusé de se déplacer et d’explorer, comme elles auraient normalement dû le faire.

Une demi-heure après l’exposition au stimulus négatif, les chercheurs ont évalué le cerveau des animaux pour tout changement dans la façon dont l’H2A.Z se liait à l’ADN.

Les résultats ont révélé que chez les jeunes souris, la peur était associée à une réduction écrasante des liaisons H2A.Z-ADN dans 3048 endroits sur les gènes auxquels les protéines se lient normalement, ainsi qu’à une augmentation des liaisons à seulement 25 endroits.

La même chose était vraie chez les souris âgées, qui ont connu une réduction des liaisons à 2901 endroits et une augmentation à seulement 9 endroits à la suite de la formation de la peur.

Cela signifierait que l’éviction de l’H2A.Z (moins de liaisons entre la protéine et l’ADN) serait associée à la formation de la mémoire, ce qui permettrait aux souris de se souvenir de leur expérience négative.

Vers de nouveaux médicaments ?

Les chercheurs ont également observé que les niveaux de la protéine dépendaient de l’âge des animaux. Ainsi, la protéine a été trouvée à des niveaux plus élevés dans l’hippocampe des souris âgées, une région du cerveau fortement associée à la mémoire.

Sur la base de ces observations, les chercheurs ont déduit que plus les niveaux de la protéine sont élevés, plus il est probable que la formation et la rétention de la mémoire soient entravées. Par conséquent, si l’âge avance en corrélation avec davantage d’H2A.Z, cela pourrait expliquer la perte de mémoire liée à l’âge.

Les chercheurs espèrent que leur étude mènera éventuellement à de meilleurs traitements pour prévenir et combattre la perte de mémoire liée à l’âge.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.