Seniors : Les probiotiques pour lutter contre l’ostéoporose

...

L’ostéoporose affecte principalement les seniors, mais la perte osseuse peut commencer dès l’âge de 40 ans. Des scientifiques ont récemment découvert que les probiotiques pourraient constituer un outil sûr et efficace pour lutter contre la perte osseuse.

L’ostéoporose

Les os sont constitués de tissu vivant qui est constamment cassé et transformé en un nouvel os. Ce processus est plus efficace lorsque nous sommes jeunes. Vers l’âge de 30 ans environ, le corps cesse d’augmenter sa masse osseuse et une fois que nous atteignons 40 et 50 ans, il se peut que notre corps dégrade davantage d’os qu’il n’en remplace.

Avec le temps, cela peut entraîner l’ostéoporose. Les os deviennent progressivement plus fins, ce qui peut conduire à des fractures, même à la suite d’une simple chute.

Les femmes âgées ont tendance à avoir un risque plus élevé de développer la maladie, mais celle-ci n’est pourtant pas exclusive aux femmes, les hommes étant également affectés.

Les fractures osseuses après 50 ans, la ménopause, une ossature corporelle plus petite, le tabagisme et des antécédents familiaux d’ostéoporose sont d’autres facteurs de risque.

Les fractures peuvent avoir des conséquences graves. Par exemple, au cours de la première année après une fracture de la hanche, les taux de mortalité sont compris entre 24 et 30% en raison du risque de complications.

L’ostéoporose devient de plus en plus un problème à mesure que nous vieillissons et les femmes ont tendance à perdre de la masse osseuse rapidement pendant la ménopause. Quoi qu’il en soit, au moment où les gens atteignent l’âge de 70 ans, hommes et femmes perdent de la masse osseuse à peu près au même taux.

Il existe des médicaments qui peuvent aider à traiter l’ostéoporose, mais la prévention ou le ralentissement de la perte osseuse initiale représenterait une amélioration considérable.

Prévenir l’ostéoporose avec les probiotiques

Une nouvelle étude, publiée dans la revue Immunity, a testé la capacité d’un probiotique à améliorer la croissance osseuse.

Les chercheurs, dirigés par Roberto Pacifici, de l’Université Emory à Atlanta, ont abordé ce sujet avec des souris de laboratoire femelles. Les scientifiques leur ont administré une supplémentation orale en Lactobacillus rhamnosus GG pendant 4 semaines.

Les résultats ont révélé que le probiotique stimulait la croissance des bactéries intestinales produisant un métabolite particulier appelé butyrate. À son tour, le butyrate a incité les cellules T de la moelle osseuse à produire une protéine appelée Wnt10b, essentielle à la croissance osseuse.

« Nous avons été surpris par la puissance du microbiome intestinal dans la régulation de l’os et par la complexité du mécanisme d’action des probiotiques », a commenté Roberto Pacifici.

Il explique que les probiotiques sont quelque peu controversés, affirmant que « parce que leur mécanisme d’action dans les os est inconnu, ils sont considérés comme une sorte de traitement alternatif, ésotérique et non prouvé ».

Cependant, les recherches montrent qu’ils peuvent affecter la structure osseuse de manière positive. Pacifici pense également que le nombre de bactéries contenues dans les probiotiques peut être aussi important que le probiotique utilisé, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour le confirmer. Pacifici prévoit désormais de confirmer ses résultats avec des études chez l’homme.