Seniors : diagnostic et traitements de la démence

...

La démence est un véritable fléau. Un fléau qui ne cesse de progresser avec le vieillissement de la population. Comment se passe le diagnostic et quels sont les traitements potentiels de la démence ?

Le diagnostic de la démence

Un seul test ne peut déterminer si une personne est atteinte de démence. Les tests porteront sur la capacité de penser et à une évaluation neurologique. Des tests pour évaluer les compétences telles le raisonnement, le langage et la mémoire, l’équilibre et la perception visuelle sont également utilisés.

L’historique médical et des tests sanguins peuvent aider à éliminer les autres causes des symptômes. Des analyses d’imagerie peuvent déterminer si une protéine spécifique est agglutinée dans le cerveau, ou s’il y a une interruption du flux sanguin vers celui-ci.

Les échelles de démence peuvent aider à décider si cette dernière est présente, et dans quelle mesure elle a progressé. L’échelle de détérioration globale est utilisée pour déterminer la gravité de la démence. Les notes vont de 1 à 7, où 7 indique le stade le plus sévère.

Les perspectives pour les personnes atteintes de démence varient selon l’âge au moment du diagnostic et la réponse au traitement. Les personnes atteintes la maladie d’Alzheimer vivent souvent environ 10 ans après le diagnostic. Cependant, certaines peuvent survivre plus de 20 ans après le diagnostic.

Vivre avec la démence après le diagnostic

Une personne atteinte de démence devrait participer aux décisions concernant ses soins avant qu’elle ne devienne incapable de communiquer ses souhaits. La planification précoce des soins lui permettra notamment de demeurer à domicile ou être placée en institution.

Les stratégies pouvant aider une personne dans un stade avancé comprennent des techniques pour exercer la mémoire. Les dispositifs d’assistance comprennent des appareils de communication, d’arrêt automatique et de rappel informatisés.

Les soignants doivent créer un environnement calme et sûr. Il est important d’identifier correctement les problèmes de sécurité. Les aidants doivent également veiller à ce que les médicaments  soient pris correctement, et que les besoins nutritionnels soient satisfaits.

Evolution des options de traitement

A l’heure actuelle, il n’existe pas de remède pour la démence, même pour la maladie d’Alzheimer, mais il existe des traitements. Le traitement vise généralement à diminuer les symptômes et à gérer les changements de comportement.

Le traitement peut également changer au fil du temps. Différentes classes de médicaments peuvent être prescrites en fonction du stade de la maladie. Ils sont chargés de réduire les symptômes en affectant les éléments chimiques qui transmettent les messages aux cellules du cerveau.

Ces médicaments sont des inhibiteurs de la cholinestérase et sont souvent prescrits pour les personnes avec des symptômes légers à modérés. Ils traitent les symptômes associés à la confusion, la communication et la mémoire.

Chez les personnes atteintes de démence modérée à sévère, le traitement peut inclure la mémantine, un médicament qui peut améliorer le langage, la pensée et la mémoire.

D’autres options de traitement possibles peuvent inclure des médicaments réduisant les changements de comportement comme l’anxiété et les troubles du sommeil.

Dans les stades ultérieurs, différents médicaments peuvent être nécessaires pour traiter des symptômes spécifiques comme la peur, l’agitation ou les hallucinations.