Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Les seniors victimes d’AVC ont un risque accru de cancer


Les survivants d’un AVC devraient être préoccupés par leur santé cardiovasculaire, puisqu’une nouvelle étude révèle qu’ils pourraient présenter un risque accru de cancer. En outre, les survivants qui développent un cancer par la suite sont 3 fois plus susceptibles de mourir en comparaison avec les survivants qui ne développent pas de cancer.

D’autres études ont relié le cancer et l’AVC

Des recherches antérieures ont déjà relié cancer et risque accru d’AVC. Le cancer peut provoquer une hypercoagulation du sang, un facteur important de risque chez les patients atteints de cette maladie.

En particulier, les accidents ischémiques cérébraux, la forme la plus commune d’AVC, se produisent lorsque les artères reliant le cerveau deviennent obstruées ou rétrécies. Les blocages sont souvent causés par des caillots de sang, et une hypercoagulation du sang augmente le risque d’obstruction des artères.

Pour cette étude, les chercheurs ont examiné les données de 3247 patients âgées de plus de 35 ans ayant subi un AVC ischémique léger. Ils ont été comparés avec les données de l’Institut national du cancer des Etats-Unis montrant le taux de cancer, le risque de décès et d’autres événements cardiovasculaires dans la population en général.

Les survivants d’un AVC ont plus de chances de développer un cancer et d’y succomber

Les différences dans les taux de cancer entre les participants ayant eu des AVC ischémiques et la population en général ont été calculés à 1 mois, 6 mois, 1 an et 2 ans, à la suite de l’AVC.

Après ajustement pour l’âge, les chercheurs ont constaté que le taux annuel d’incidence du cancer était plus élevé chez les patients victimes d’AVC en comparaison avec les taux dans la population générale.

Le taux de survenue d’un cancer chez les survivants d’un AVC a également augmenté au fil du temps. A 1 an, le taux de cancer était 1,2 fois plus élevé que dans la population générale, et à 2 ans, il était 1,4 fois plus important. Par ailleurs, les probabilités de mourir d’un cancer à la suite d’un AVC étaient 3 fois plus importantes que chez ceux qui avaient survécu à un AVC sans développer de cancer.

En plus de l’AVC ischémique, l’âge a été identifié comme un facteur de risque de développer un cancer. Ainsi, les plus de 50 ans étaient 1,4 fois plus susceptibles de développer un cancer que ceux qui étaient plus jeunes.

Dans l’étude, un large éventail de cancers a été identifié. Cancer de la vessie, du sein, du poumon, de la prostate et cancer de la peau ont tous été identifiés chez les participants. Les chercheurs estiment que l’incidence accrue du cancer est un sujet important qui doit être examiné par les victimes d’AVC et leur médecin.

« Si vous avez eu un accident vasculaire cérébral, surtout avec un autre facteur à haut risque, il est important que vous en parliez à votre médecin et que vous discutiez ensemble de dépistage précoce du cancer », suggèrent les chercheurs. « Les facteurs qui peuvent mettre une personne à risque plus élevé de développer un cancer sont principalement le tabagisme, la consommation d’alcool et les antécédents familiaux de cancer ».

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.