Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Le cannabis médical pour ralentir la maladie de Parkinson


La maladie de Parkinson est une maladie neurologique très répandue qui provoque tremblements, lenteur des mouvements, instabilité posturale et troubles de l’équilibre et de la coordination. Les résultats d’une nouvelle étude suggèrent que ces symptômes peuvent être atténués avec le cannabis.

Le cannabis médical

L’usage du cannabis médical est de plus en plus toléré dans un grand nombre de pays, comme au Canada, Etats-Unis, Espagne, Portugal, Italie, Pays-Bas et bien d’autres encore, afin de traiter les symptômes du cancer, du VIH, le glaucome, la douleur chronique ou encore la sclérose en plaques.

Récemment, une autre étude a suggéré que le tétrahydrocannabinol (THC), le composé actif du cannabis, réduit les taux de bêta-amyloïde dans les cellules nerveuses, une protéine considérée comme une caractéristique de la maladie d’Alzheimer.

Le cannabis médical pourrait soulager la douleur

Parkinson est une maladie progressive, qui empire au fil du temps, et se produit lorsque l’individu cesse de produire de la dopamine. Il s’agit d’un neurotransmetteur qui joue un rôle clé dans le mouvement, ainsi que dans les fonctions cognitives et psychologiques.

Il n’existe actuellement aucun remède pour cette maladie. Les traitements présentent diverses limites et ne ralentissent pas sa progression.

Des recherches antérieures montrent que le système endocannabinoïde joue un rôle important dans la maladie de Parkinson. Les composants de ce système sont fortement exprimés dans le circuit neuronal des ganglions de base, qui fait partie d’un système neuronal complexe.

Ce système neuronal organise les activités de certaines régions corticales qui sont actives dans le contrôle des mouvements. « Lorsque nous avons commencé notre étude, les thérapies portaient essentiellement sur les symptômes moteurs, mais Parkinson a également des symptômes non moteurs qui ont un impact considérable sur la qualité de vie d’une personne », expliquent les chercheurs.

Pour creuser davantage, ils ont effectué un examen approfondi de la documentation sur les études sur le cannabis.

La conclusion la plus convaincante est que les composants chimiques ont des avantages sur les différents symptômes de Parkinson. Par exemple, il est prouvé que la douleur est atténuée grâce au cannabis chez les malades de Parkinson. Selon les chercheurs, les composés cannabinoïdes se lient aux récepteurs de la dopamine pour réduire les effets de la réduction de la dopamine dans le cerveau. « Ces composés remplacent les composés normaux qui sont affectés par la maladie de Parkinson ».

La prévention des dommages aux neurones pourrait ralentir Parkinson

Mais la plus importante conclusion de cette étude concerne les effets anti-inflammatoires et antioxydants du cannabis, ce qui pourrait prévenir les dommages aux neurones.

Les chercheurs expliquent que l’inflammation peut endommager les neurones qui produisent la dopamine, dont l’absence contribue aux problèmes de circulation dans la maladie de Parkinson. En tant que tel, prévenir les dommages des neurones pourrait ralentir la progression de Parkinson.

Ils indiquent qu’il existe un besoin pour des médicaments plus sûrs pour traiter la maladie, et ajouter le cannabis médical peut constituer une alternative viable aux traitements actuels pour Parkinson. Toutefois, il existe certains risques : des recherches ont montré que le cannabis provoquait une perte de mémoire, augmenter le risque d’ostéoporose et altérait la fonction des vaisseaux sanguins.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.