Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Les plaintes mnésiques pourraient être un indicateur précoce de démence


Les trous de mémoire sont considérés par la plupart comme un signe de l’apparition de la vieillesse. Toutefois, de nouvelles recherches ont révélé que les personnes qui signalent des problèmes de mémoire peuvent avoir un risque accru de développer une démence plus tard, même si elles n’ont pas de signes cliniques extérieurs de la maladie.

Des chercheurs de l’université du Kentucky ont évalué la prévalence des troubles de la mémoire au fil du temps dans le cadre du développement de la déficience cognitive légère (MCI) et la démence. Les résultats ont été publiés dans la revue Neurology de l’American Academy of Neurology.

« Notre étude ajoute des preuves solides à l’idée que les plaintes de mémoire sont fréquentes chez les personnes âgées et sont parfois des indicateurs de futurs problèmes de réflexion et de mémoire. Les médecins de l’étude.ne devraient pas minimiser ces plaintes et doivent les prendre au sérieux », explique Richard Kryscio, auteur

Le développement de la démence après des plaintes de troubles mnésiques

531 seniors âgés en moyenne de 73 ans ont participé à cette étude. Aucun ne présentait de démence au début de celle-ci et tous ont été invités chaque année à signaler s’ils avaient connu des changements dans leur fonction mémorielle. Les participants ont également eu à effectuer des tests annuels de mémoire et de réflexion, durant une période de suivi de 10 ans. Les cerveaux de 240 participants ont été examinés après leur décès pour identifier des signes d’Alzheimer.

Au cours de l’étude, 56% des participants ont déclaré avoir connu des modifications dans leur mémoire en moyenne vers 82 ans. Ceux qui ont signalé des troubles de mémoire étaient près de 3 fois plus susceptibles de développer des problèmes de mémoire et de réflexion.

1 personne sur 6 a développé une démence au cours de l’étude et 80% d’entre elles avaient déclaré des changements dans leur mémoire longtemps avant.

Le résultat sans doute le plus important était l’intervalle entre la déclaration initiale de la plainte mnésique subjective et le développement de la démence ou d’autres troubles cognitifs.

« Ce qui est remarquable au sujet de notre étude, c’est le temps qu’il a fallu pour que la transition vers la démence ou la déficience clinique se produise – environ 12 ans pour la démence et 9 ans pour une  dépréciation clinique – après que les troubles de la mémoire aient commencé », explique Kryscio. « Ces résultats suggèrent qu’il peut y avoir une fenêtre d’intervention avant que le diagnostic ne soit prononcé ».

Malgré la relative petite taille de l’échantillon et la méthode d’auto-déclaration, les auteurs déclarent que si les plaintes de mémoire peuvent indiquer le développement futur de la démence, les troubles subjectifs de la mémoire ne sont pas pour autant immédiatement alarmants car les dépréciations ne pourraient survenir que bien plus tard dans la vie.

Malheureusement, comme Kryscio le déclare, « nous n’avons pas encore de thérapies préventives pour la maladie d’Alzheimer et d’autres maladie qui causent des problèmes de mémoire ». Les traitements approuvés ont actuellement pour but de réduire les symptômes de la maladie, mais ne parviennent pas à empêcher sa progression.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.