Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Les traitements anticancer accélèreraient le vieillissement du cerveau


Les traitements contre le cancer peuvent fonctionner, mais les mêmes facteurs qui les aident à éliminer les tumeurs peuvent également accélérer les processus de vieillissement dans le corps, en particulier le cerveau. Une nouvelle étude s’est penchée sur la question.

La chimio-cerveau : un effet secondaire de la chimiothérapie

Récemment une étude expliquait qu’une expérience connue sous le nom de chimio-cerveau affecte de nombreuses personnes atteintes d’un cancer, en particulier le cancer du sein, lorsqu’elles sont traitées. La chimio-cerveau survient pendant le traitement du cancer et peut durer longtemps après la fin du traitement. Il s’agit d’un effet secondaire de la chimiothérapie.

Les personnes qui en font l’expérience signalent une perte de qualité de leurs capacités cognitives, ce qui nuit à leur vie quotidienne.

Une autre étude a montré que les effets de la chimiothérapie, ajoutés à ceux du cancer lui-même, peuvent avoir un impact sur de nombreuses capacités cognitives, y compris la mémoire.

Dans cette nouvelle étude, des chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) ont approfondi la question en travaillant avec des femmes ayant déjà subi un traitement contre le cancer du sein. Les chercheurs ont décelé que ces femmes présentaient des marqueurs du vieillissement biologique associés à une diminution de la fonction cognitive.

Les résultats de cette étude, publiés dans Cancer, la revue de l’American Cancer Society, suggèrent que les traitements anticancer accélèrent certains processus du vieillissement.

Le vieillissement du cerveau lié à une mauvaise santé cellulaire

Les auteurs de l’étude expliquent que les traitements prescrits par les médecins pour combattre le cancer du sein peuvent affecter la santé à long terme d’une personne, entraînant non seulement des problèmes cognitifs, mais également une fatigue persistante et une douleur physique.

Certains agents de chimiothérapie, ainsi que de radiothérapie, détruisent le cancer en endommageant l’ADN des cellules cancéreuses. Cependant, cela peut également endommager l’ADN des cellules saines environnantes, accélérant ainsi les processus de vieillissement.

Les chercheurs ont travaillé avec 94 femmes qui avaient subi une forme de traitement de cancer du sein 3 à 6 ans avant le début de l’étude. Ils ont analysé les marqueurs du vieillissement biologique, tels que les niveaux de dommages à l’ADN, la réduction de l’activité de télomérase et le raccourcissement des télomères dans les cellules sanguines. Les télomères sont les capsules qui protègent l’ADN cellulaire et la télomérase est une enzyme qui aide à maintenir la longueur des télomères.

A mesure que les télomères raccourcissent, cela envoie un signal indiquant que la cellule vieillit et va bientôt mourir. Par conséquent, l’activité de la télomérase peut être un indicateur de la capacité du corps à maintenir la santé des cellules.

Les chercheurs ont découvert que les participantes qui présentaient des niveaux élevés de dommages à l’ADN et une faible activité de la télomérase avaient également tendance à avoir un score inférieur lors des tests évaluant la fonction cognitive.

En outre, celles qui présentaient des signes de faible activité de la télomérase ont également montré une faible attention et une diminution de leur vitesse de mouvement.

« Ces résultats montrent qu’un traitement anticancer a un impact sur le déclin cognitif chez certaines personnes ».

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.