Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Les défis du vieillissement avec une déficience intellectuelle


Une nouvelle étude du Trinity College de Dublin a mis en évidence les problèmes de santé et sociaux graves, complexes et uniques auxquels fait face la population irlandaise atteinte de déficience intellectuelle (DI). Voici les principaux résultats.

Santé physique

De 2010 à 2013, la prévalence de la démence chez les personnes atteintes du syndrome de Down a presque doublé, passant de 15,8% à 29,9%. Ce sont des niveaux beaucoup plus élevés que ceux observés dans la population générale. L’âge moyen d’apparition de la démence pour les personnes atteintes du syndrome de Down était de 55 ans avec quelques cas vers la quarantaine. En comparaison, la majorité des personnes atteintes de démence dans la population générale a plus de 65 ans.

Les taux d’hypertension étaient deux fois plus faibles pour les personnes ayant une DI (17,5%) que dans la population générale (37%), tandis que l’infarctus du myocarde était près de trois fois plus élevé dans la population générale que chez les personnes atteintes de DI.

Les taux déclarés d’ostéoporose chez les personnes ayant une DI ont doublé (de 8,1% à 16,4%). Cependant, les mesures prises au cours des évaluations de santé durant l’étude ont montré que près de 70% des personnes atteintes de DI présentaient une mauvaise santé osseuse impliquant un niveau élevé de sous-diagnostic.

Plus de 70% des participants se sont engagés dans de faibles niveaux d’activité physique, c’est-à-dire des niveaux d’activité qui ne sont pas susceptibles d’entraîner des avantages sur la santé.

Les taux d’embonpoint et d’obésité étaient de 67% mais plus de 60% des répondants se percevaient dans une fourchette de poids normal.

Il y a eu une augmentation de près de 50% de la prévalence de la cataracte depuis 2010 et les taux de DMLA ont presque doublé. Ceux-ci sont des taux plus élevés par rapport à la population générale.

La participation sociale et l’appartenance sociale

Les réseaux familiaux des personnes âgées avec DI en Irlande avaient l’air d’être très différent des personnes âgées sans DI : elles vivent généralement seules et sont sans enfants ou petits-enfants. Elles sont beaucoup plus dépendantes de leurs frères et sœurs et de la famille concernant leur réseau social, en particulier à mesure qu’elles vieillissent. En outre, la plupart des membres de la famille des personnes âgées avec DI vivaient dans des quartiers très différents.

66,3% des répondants ont déclaré avoir des problèmes avec la lecture, l’écriture, le calcul et la gestion de l’argent. 62,7% ont déclaré qu’ils étaient incapables de lire leur propre nom. 32% des répondants n’avaient aucune éducation et la majorité (85,7%) des adultes avec DI n’ont pas continué leurs études.

Indépendamment de l’âge, plus de 70% des répondants ont participé à des activités sociales avec des encadrants et avec ceux qui présentaient un DI modérée à sévère.

L’utilisation d’Internet a augmenté très légèrement, passant de 7,3% à 10,5%. Cependant, cela reste bien en deçà des taux d’utilisation dans la population générale âgée sans DI (77%). En outre, 12,6% ont déclaré ne pas savoir se servir d’un ordinateur. La propriété des téléphones mobiles est restée sensiblement la même (23,8%) et moins d’une personne sur 20 sait envoyer un SMS.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.