Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

La variante d’un gène protégerait contre Alzheimer


La variante d’un gène commun associée à une durée de vie plus longue améliorerait également l’apprentissage et la mémoire, selon une équipe de chercheurs de l’Institut Gladstone de l’Université de Californie à San Francisco.

Le KL-VS améliorerait la fonction cognitive et pourrait protéger contre la maladie d’Alzheimer

Le gène KL, appelé klotho en référence à l’une des trois Divinités du Destin, les Moires de la mythologie grecque, a été découvert en 1997 et environ 20% de la population est porteuse d’une variante appelée KL-VS. Cette variante est connue pour réduire les maladies cardiovasculaires liées à l’âge. En outre, en 2013, une étude avait rapporté que le klotho pourrait être l’une des bases possibles pour de futurs médicaments dans le traitement de la sclérose en plaques. Mais c’est la première fois que le KL-VS est associé à l’amélioration de la cognition.

Dans trois études distinctes, couvrant une période de 3 ans, les chercheurs, qui ont publié leurs résultats dans la revue Cell Reports, ont testé les associations entre le KL-VS et la cognition. Plus de 300 participants âgés de 52 à 85 ans, ne présentant pas de démence, ont pris part à ces études.

Contrairement à leurs attentes initiales, les chercheurs ont constaté que la présence de la variante KL-VS ne semble pas protéger les gens contre le déclin cognitif lié à l’âge. Mais ils ont trouvé que les personnes présentant cette variante semblent avoir une meilleure cognition.

Cela signifie que lorsque les participants de l’étude ont commencé leur déclin cognitif, ceux qui présentaient la variante l’ont débuté plus tardivement.

Pour aller plus loin, les chercheurs ont utilisé des souris génétiquement modifiées pour produire davantage de protéine KL-VS. Lors de leurs tests, ils ont découvert que ces souris possédaient une mémoire de travail supérieure à celles des autres souris.

Le KL-VS augmente la plasticité synaptique dans le cerveau

En analysant le tissu cérébral de ces souris, les chercheurs ont constaté que les souris ayant le KL-VS avaient deux fois plus de GluN2B dans leurs connexions synaptiques dans l’hippocampe et le cortex frontal, des régions du cerveau associées à la fonction cognitive.

Chez la souris, le KL-VS semble renforcer les connexions entre les neurones responsables de l’apprentissage, connues sous le nom de plasticité synaptique. Le gène augmente ainsi l’action d’un récepteur de la cellule appelé N-méthyl-D-aspartate.

L’avantage cognitif que possédait les souris a été rendu inopérant à la suite de l’administration d’un médicament bloquant l’action de ces récepteurs.

Les chercheurs pensent que cette découverte pourrait ouvrir de nouvelles voies dans le traitement de la maladie d’Alzheimer. Les scientifiques soupçonnaient déjà que certaines personnes pouvaient être protégées contre la maladie en raison d’une plus grande capacité cognitive. Si l’augmentation des niveaux de klotho peut améliorer la fonction cognitive, alors peut-être qu’augmenter ces niveaux pourrait aider à protéger les personnes à risque de la maladie d’Alzheimer.

« Avec le vieillissement de la population mondiale, la fragilité cognitive est notre plus grand défi biomédical », explique le Dr. Dena Dubal, principal auteur de cette étude. « Si nous pouvons comprendre comment améliorer le fonctionnement du cerveau, cela aurait un impact considérable sur la vie des gens ».

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.