Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Agir durant son sommeil pourrait aider à prédire la démence


De récentes études ont mis en évidence un lien possible entre les perturbations du sommeil et la démence. En effet, ceux qui « vivent » leurs rêves présenteraient davantage de risque de démence plus tard dans leur vie.

Diagnostiquer un trouble du sommeil permettrait de diagnostiquer précocement certaines formes de démence

Beaucoup de gens souffrent régulièrement de problèmes chroniques du sommeil, les attribuant au stress, aux enfants, aux animaux de compagnie ou aux ronflements de son partenaire. Une mauvaise nuit vous laisse fatigué, irritable, et d’autant plus si vous travaillez le lendemain.

Cependant, il peut y avoir de nombreuses autres conséquences, et plus graves, que peut laisser une nuit de sommeil agitée. De récentes recherches suggèrent que certaines conditions de sommeil de mauvaise qualité pourraient prédire la survenue de la démence.

Des chercheurs de la Mayo Clinic en Floride, ont récemment exploré un lien possible entre la démence et les perturbations du sommeil. Présentée à la réunion annuelle de l’American Academy of Neurology en mars dernier, l’étude démontre que ceux qui agissent durant leur sommeil comme si leur rêve était réel pourraient présenter des risques de démence plus tard dans leur vie. L’étude a impliqué un examen par IRM du cerveau chez 75 patients qui avaient été diagnostiqués avec un trouble du sommeil paradoxal et qui étaient également soupçonnés de souffrir d’une forme de démence.

Les autopsies ont confirmé que ceux qui présentaient un trouble du sommeil paradoxal, surtout les hommes, étaient 5 fois plus susceptibles de développer une démence à corps de Lewy. Les corps de Lewy sont de dépôts de protéines qui se forment à l’intérieur des cellules nerveuses et qui entravent le fonctionnement normal du cerveau.

Bien que peu de gens aient entendu parler de la maladie à corps de Lewy, elle représente néanmoins 25% de tous les cas de démence aux Etats-Unis, ce qui en fait la deuxième forme de démence la plus commune chez les personnes âgées. En outre, les corps de Lewy sont fréquemment observés chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer et de la maladie de Parkinson.

Il est possible de repérer ce trouble du sommeil chez les personnes de son entourage. Durant le sommeil paradoxal, les muscles, à l’exception du diaphragme et des muscles oculaires (REM - Rapid Eye Movement : mouvements rapides oculaires), sont complètement détendus. Si les muscles ne sont pas détendus, alors on agit pendant ses rêves, ce qui peut être dangereux. Et c’est exactement ce qu’il se passe en présence d’un trouble du sommeil paradoxal.

Normalement l’activation d’un neurotransmetteur, la  glycine, empêche les mouvements musculaires de l’ensemble du corps. Mais dans le désordre du sommeil paradoxal, l’activité de ce neurotransmetteur est perturbée, ce qui entraîne l’imitation des actions dans les rêves. Ce qui pourrait signifier cris, coups de pied, coup de poing, soubresauts…

Bien qu’il n’y ait aucun remède connu à ce jour pour combattre les corps de Lewy, cette découverte pourrait aider les médecins à diagnostiquer certaines formes de démences plus tôt et fournir un traitement pour ses symptômes.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.