Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Les informations demandées sont nécessaires pour avoir accès aux devis , vous disposez d’un droit de modification ou de suppression de ces données

Le stress de l'adulte peut conduire à la démence


Une vaste étude sur le long terme montre que le stress subi à l'âge mûr peut provoquer des changements physiologiques dans le cerveau, augmentant le risque de développer une démence plus tard dans la vie.

Le stress a un impact sur le cerveau au long cours

Ces résultats proviennent de l’étude prospective de la population féminine de Göteborg en Suède, qui a débuté en 1968 et a suivi plus de 800 femmes suédoises d’environ 40 ans. Les résultats ont été publiés dans la revue BMJ Open.

Les chercheurs de l’étude ont examiné des études antérieures montrant comment le stress peut causer des dommages au cerveau, à la fois structurels et fonctionnels.

Ils affirment que les hormones du stress peuvent rester à des niveaux élevés longtemps après qu’un événement traumatique n’ait eu lieu.

Des études antérieures ont analysé l’effet des facteurs de stress psychologiques graves à l’âge adulte, comme un combat, une catastrophe naturelle, ou l’Holocauste, et ont révélé que la santé mentale et physique restent encore affectées des décennies plus tard.

Cependant, les chercheurs expliquent que, bien que les facteurs de stress psychosociaux sont une partie régulière de la vie, « les conséquences à long terme de ces facteurs de stress les plus courants sont restées claires ».

Des données sur plus de 40 ans montrent une augmentation des risques de démence

Les femmes qui faisaient partie de cette étude récente sont toutes nées entre 1914 et 1930. Elles ont subi des tests et des examens neuropsychiatriques en 1968, puis à nouveau régulièrement entre 1974 et 2005.

En 1968, au début de l’étude, les femmes étaient interrogées sur l’impact psychologique des 18 facteurs de stress communs, y compris le divorce, le veuvage, la maladie, le décès d’un enfant, d’une maladie mentale ou l’alcoolisme chez un parent, le chômage et le soutien social.

A chaque visite de suivi, les chercheurs ont documenté le nombre de symptômes de détresse – irritabilité, peur ou troubles du sommeil – que chaque femme avait pu vivre au cours des 5 années précédentes.

Une femme sur quatre avait subi au moins un événement stressant au début de l’étude. Le facteur de stress le plus fréquent était la maladie mentale d’un membre de la famille.

Entre la période de suivi de 1968 et 2006, environ une femme sur 5 (153 au total), avait développé une démence, et 104 d’entre elles la maladie d’Alzheimer.

La démence a été diagnostiquée en moyenne à 79 ans, et il a fallu 29 années pour qu’elle se développe, selon les chercheurs.

Le nombre de facteurs de stress des femmes déclarées en 1968 a été associé à un risque accru de développer la maladie d’Alzheimer et à une augmentation de 15% à 21% du risque de démence en général.

Les chercheurs notent que ces résultats sont restés identiques, même après la prise en compte des éléments susceptibles d’influer sur les résultats, tels que les antécédents familiaux de problèmes de santé mentale.

Bien que l’étude conclut que les effets des facteurs de stress psychosociaux communs ont des conséquences à long terme, les chercheurs préconisent que davantage d’études soient réalisées pour confirmer les résultats.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.