Signes et réduction des risques de la dépression chez les seniors

...

La semaine européenne de la dépression vient de s’achever, une occasion pour nous de revenir sur un certain nombre de points, en particulier liés aux seniors.

Repérer les signes de la dépression chez les seniors

La dépression chez les seniors est souvent non diagnostiquée. Les signes sont la plupart du temps considérés comme « normaux » à la fois par les praticiens de santé et la personne concernée. Ces signes peuvent être attribués à la douleur après la perte d’un proche. Mais comme les autorités de santé le font remarquer, la dépression est une véritable maladie, par une partie normale du vieillissement.

Les symptômes de la dépression chez les seniors sont très semblables à ceux rencontrés par les autres adultes :

  • sentiments de tristesse, de désespoir ou de pessimisme
  • sentiments de dévalorisation ou d’impuissance
  • excès de sommeil, insomnie ou fatigue
  • perte d’intérêt ou de plaisir dans les activités agréables
  • retrait social
  • manger plus ou moins que la normale
  • courbatures et douleurs qui ne disparaissent pas suite aux traitements
  • manque de concentration, mauvaise mémoire et incapacité à prendre des décisions
  • irritabilité et agitation
  • pensées de mort et de suicide

Alors que certains signes peuvent imiter d’autres conditions de santé, les autorités de santé recommandent que les seniors souffrant de ces symptômes doivent effectuer une évaluation médicale, tandis que les amis et les proches doivent encourager cette évaluation s’ils repèrent ces signes de dépression.

Des étapes simples pour réduire le risque de dépression chez les seniors

Il n’est pas toujours possible de prévenir la dépression, mais il existe des solutions pour que les seniors puissent réduire le risque de développer la maladie.

Les recommandations sont d’essayer de se préparer à des changements majeurs dans la vie autant que possible. Certains d’entre eux, comme la retraite, sont inévitables. Planifier ou apprendre une nouvelle compétence après la retraite pour combler le temps et se faire des amis par exemple, ou entreprendre un bénévolat peuvent être des solutions.

Être en contact régulier en face-à-face avec ses amis ou sa famille peut aussi aider à réduire le risque de dépression. Des études ont constaté que les seniors qui avaient des contacts en personne avec les autres au moins trois fois par semaine étaient beaucoup moins susceptibles d’être déprimés.

Adopter une alimentation saine et pratiquer une activité physique régulière peuvent également aider à conjurer la dépression. Par exemple, suivre un régime méditerranéen peut réduire le risque de dépression.

Toute forme d’exercice physique, y compris le jardinage, la marche et la natation, peut être bénéfique pour la santé mentale ainsi que la santé physique. Les autorités de santé préconisent 10 à 15 minutes d’exercice quotidien et augmentant progressivement le temps d’activité physique à mesure que la capacité physique augmente.

La dépression n’est pas inévitable

Si le vieillissement est inévitable, la dépression ne l’est pas. Avec une reconnaissance précoce, le diagnostic et le traitement, les seniors peuvent éviter les implications émotionnelles et physiques de la dépression.

Si vous ou un proche montrez des signes de dépression, contactez un médecin pour une évaluation dès que possible. Avec le bon traitement, attendez-vous à ce que votre humeur s’améliore progressivement.