Les seniors ont plus de maladies chroniques en milieu rural

...

Une nouvelle étude portant sur des seniors de plus de 85 ans en milieu rural montre que ces derniers ont davantage de maladies chroniques, prennent plus de médicaments et meurent quelques années plus tôt que leur homologues urbains.

Les seniors en milieu rural confrontés au vide des soins de santé

Cette recherche confirme certains des défis particuliers auxquels doivent faire face les populations âgées dans les zones rurales ou reculées, qui ont souvent moins accès aux médecins, doivent souvent parcourir de longues distances pour recevoir leurs soins, et ont un niveau socio-économique et éducatif inférieur. Elle reflète également les problèmes de santé qui auraient pu être réduits s’ils avaient été traités plus tôt ou plus agressivement.

« Nous savons que les soins de santé sont plus difficiles d’accès dans les zones rurales. Cette étude nous aide à mieux comprendre l’ampleur du problème », expliquent les chercheurs. « Beaucoup de médecins font du mieux qu’ils peuvent en zones rurales, étant donnés les défis auxquels ils sont confrontés. Mais il y a moins de médecins, de spécialistes, et une charge de travail bien plus élevée. Les médecins ont moins de personnel de soutien et les patients ont moins de transport public. Un patient a parfois besoin d’attendre des mois pour voir un médecin et d’avoir à conduire sur des distances importantes. Les effets indésirables peuvent augmenter avec la prise de multiples médicaments. Ce sont de véritables obstacles à l’accès et au choix, et cela affecte la qualité des soins disponibles ».

Pour les seniors très âgés, une maladie peut conduire à davantage de maladies et la spirale devient rapidement hors de contrôle. Un patient en milieu urbain pourrait recevoir un traitement rapidement pour un ulcère léger, alors que la même personne dans un cadre rural pourrait avoir à patienter pendant que son état se détériore jusqu’à développer un cancer.

« Il est particulièrement préoccupant que les seniors en milieu rural aient davantage de maladies (+18%). Le fardeau de la maladie en milieu rural a augmenté de façon significative ces 5 dernières années, mais le nombre moyen de médicaments utilisés a en même temps diminué. Cela peut être dû à la difficulté d’accès aux soins de santé, conduisant à davantage de maladies au fil du temps et avec encore moins d’utilisation de médicaments ».

Principaux résultats de l’étude sur les seniors en milieu rural

  • L’utilisation de nombreux médicaments peut être particulièrement risquée pour les seniors de plus de 80 ans, conduisant à une préoccupation appelée « polypharmacie », lorsqu’une personne prend plus de 5 médicaments.
  • Les seniors ruraux utilisent en moyenne 5,5 médicaments, comparativement à 3,7 chez les seniors urbains.
  • Les médicaments pour la minéralisation osseuse ont moins été utilisés chez les seniors ruraux, alors que les opioïdes analgésiques ont été davantage utilisés.
  • L’utilisation des médicaments pour l’hypertension artérielle a augmenté de manière significative au fil du temps chez les seniors ruraux, mais pas en zones urbaines où leur utilisation est déjà élevée.
  • Le taux d’accumulation de maladies est plus significatif en milieu rural.
  • La durée médiane de survie est de 3,5 ans en zone rurale contre 7,1 ans en zone urbaine.