Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Les informations demandées sont nécessaires pour avoir accès aux devis , vous disposez d’un droit de modification ou de suppression de ces données

Les seniors considèrent les jeunes comme antisociaux


Une étude britannique comparant les perceptions de ce qui constitue un comportement antisocial montre que les seniors sont plus susceptibles que les adolescents à considérer certains comportements dans les lieux publics comme antisociaux.

Le Dr. Susie Hulley, de l’Institut de criminologie à l’université de Cambridge au Royaume-Uni, a mené une étude, la première du genre, sur la perception des comportements antisociaux. Cette étude a été publiée dans la revue anglaise Journal de la Prévention du Crime et Sécurité Communautaire.

Elle a trouvé que les adultes, et plus particulièrement les seniors, étaient plus susceptibles que les adolescents à considérer certains comportements comme antisociaux, notamment lorsqu’il est affiché par les jeunes.

Le Dr. Hulley pense que les perceptions du risque peuvent influencer les opinions des seniors au sujet des jeunes, ce qui suggère que les informations qu’ils ont sur les jeunes, par exemple à partir de leur image négative dans les médias, les définit souvent en fonction de la menace qu’ils représentent prétendument pour les adultes.

Pour cette étude, elle a interviewé 185 pré-ados et ados de 11 à 15 ans et plus de 200 adultes, tous vivant dans la même zone géographique. Tous les participants ont remplis les mêmes questionnaires quel que soit leur âge, illustrant 18 comportements publics différents, et ont été invités à donner leur point de vue sur ce qui constitue un comportement antisocial.

Un grand écart de point de vue                           

Les résultats ont montré que :

> Plus de 80% des participants adultes étaient d’avis que jurer en public était antisocial, contre moins de 43% des adolescents ;

> Plus de 60% des adultes ont listé la pratique du skateboard et du vélo sur les trottoirs comme antisociale, contre moins de 8% chez les jeunes ;

> 40% des adultes considèrent que des jeunes traînant dans la rue est un comportement antisocial, contre seulement 9% des ados ;

> Cependant, par rapport à un comportement criminel, une majorité considérable (93%) d’adultes et d’ados conviennent qu’assassiner, agresser, cambrioler, ou voler sont des comportements antisociaux.

Il y a eu également de grandes différences de points de vue entre seniors et jeunes sur certaines actions comme le stationnement illégal, les graffitis, jeter son chewing-gum, etc.

Une perception liée à l’âge

Les résultats ont montré que non seulement l’âge de la personne affectait l’interprétation, mais aussi l’âge des victimes et celui des auteurs présumés.

Par exemple, les adultes et les ados étaient plus susceptible de décrire un groupe de jeunes qui bloquent un trottoir comme antisocial qu’un groupe de femmes d’âge moyen avec des poussettes bloquant le trottoir.

Dans un autre scénario, où un groupe de jeunes filles insulte une dame âgée, tous les participants, adultes comme jeunes, sauf 5 adolescents, ont qualifié la scène d’antisociale.

« Les résultats de l’étude montrent que, dans la pratique, l’identification des comportements antisociaux est un processus d’interprétation qui ne repose pas simplement sur le comportement lui-même mais sur l’âge des personnes concernées », explique le Dr. Hulley.

Elle indique également que les résultats montrent que les jeunes sont plus susceptibles d’être considérés comme les auteurs de comportements antisociaux, en particulier par les seniors, et moins susceptibles d’être reconnus comme victimes.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.