Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Plus de la moitié des seniors boivent quotidiennement


Une nouvelle étude sur les changements de comportement avec l’âge a constaté que la consommation fréquente d’alcool est plus susceptible de survenir chez les seniors.

Evaluer les habitudes de consommation d’alcool au fil du temps

Quelques 5 millions de Français de plus de 18 ans connaissent un trouble avec la consommation d’alcool, lequel est responsable d’environ 45.000 décès évitables par an, par cause directe ou indirecte.

Afin de réduire la prévalence de ces troubles, il est crucial d’obtenir une estimation précise des populations qui sont à risque élevé, de sorte que les interventions puissent être ciblées en fonction des besoins. Selon les chercheurs, le meilleur moyen est d’estimer les habitudes de consommation d’alcool des gens à mesure qu’ils vieillissent.

« Comprendre comment les habitudes de consommation d’alcool fluctuent tout au long de la vie est important pour identifier les groupes à haut risque et les tendances au fil du temps », explique le Dr. Annie Britton, du University College of London et principal auteur de l’étude. «  La recherche sur les conséquences sanitaires de l’alcool doit intégrer les changements dans les habitudes de consommation au cours de la vie. La base de données actuelle ne prend pas cet aspect en considération. Le défaut d’inclure une telle dynamique est susceptible de mener à des estimations de risque incorrectes ».

L’équipe a donc mené la première étude visant à évaluer les habitudes de consommation d’alcool tout au long de la vie, de l’adolescence à la vieillesse, en superposant les données issues d’un grand nombre de personnes britanniques.

Au total, l’analyse a évalué 174.666 observations de consommation d’alcool chez 59.397 hommes et femmes entre 1979 et 2013. Les chercheurs ont évalué la quantité moyenne d’alcool absorbée par semaine et la fréquence de consommation.

Consommation plus fréquente chez les seniors de plus de 65 ans

Les résultats de l’analyse, publiés dans la revue BMC Medicine, ont révélé que les hommes et les femmes ont connu une forte augmentation de la quantité moyenne d’alcool consommée pendant l’adolescence, avec un seuil à l’âge adulte. Au cours de l’âge mûr, cependant, la consommation d’alcool a diminué et atteint un plateau, avant de diminuer à nouveau à un âge plus avancé.

Les femmes se sont avérées avoir un pic de consommation moyenne d’alcool inférieur à celui des hommes. Le pic de consommation d’alcool pour les hommes était de 20 unités par semaine, tandis qu’il était de 7-8 unités pour les femmes.

En revanche, sur l’évaluation de la fréquence de consommation, les chercheurs ont constaté que la consommation quotidienne était plus commune à l’âge mût et plus tard, en particulier chez les hommes, avec plus de 50% des hommes âgés de plus de 65 ans buvant chaque jour ou presque tous les jours.

Si les adolescents et les jeunes adultes ont une consommation globale d’alcool supérieure, celle-ci ne se produit que 1 à 2 fois par semaine.

« Nous avons démontré que les gens changent leur façon de consommer de l’alcool à mesure qu’ils vieillissent. Il est donc essentiel que la nature dynamique de l’exposition à l’alcool au cours de la vie soit incluse dans les estimations de préjudice ».

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.