Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Ronflements et apnée du sommeil liés au déclin cognitif précoce


Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Neurology, les problèmes respiratoires pendant le sommeil, comme les ronflements et l’apnée du sommeil, pourraient influer sur le déclin précoce de la mémoire et de la capacité de raisonnement.

Ronflements et apnée du sommeil de plus en plus fréquents avec l’âge

La respiration anormale durant le sommeil est plus fréquente à mesure que nous vieillissons. Les problèmes tels que les ronflements et l’apnée du sommeil toucheraient 52% des hommes et 26% des femmes.

Le Syndrome d’Apnée du Sommeil (SAS) est une pathologie dangereuse qui peut avoir des répercussions neuro-psychiatriques, sociales et professionnelles. Il s’agit d’une condition dans laquelle la respiration s’arrête brièvement à plusieurs reprises durant le sommeil. Son incidence est actuellement estimée de 0,3 à 0,5% de la population. Mais chez les hypertendus, 22 à 47% seraient porteurs d’un SAS.

Pour son étude, le Dr. Ricardo Osorio de l’Université de New York, a cherché à savoir si les problèmes de respiration pendant le sommeil pouvaient être liés au déclin cognitif, lequel est également plus fréquent à mesure que nous vieillissons.

Une MCI diagnostiquée 10 ans plus tôt pour ceux qui ont des problèmes respiratoires durant le sommeil

Le Dr. Osorio et son équipe ont analysé les antécédents médicaux de 2470 personnes âgées de 55 à 90 ans, avant de les diviser en 3 groupes : un groupe avec la maladie d’Alzheimer, un autre avec une MCI (déficience cognitive légère), et un dernier constitué de seniors sains.

En plus de l’évaluation de la présence de tous les phénomènes de respiration liés au sommeil, les chercheurs ont cherché à déterminer si les patients recevaient un traitement pour leur problème.

Par rapport aux participants sains, ceux qui présentaient des problèmes respiratoires durant leur sommeil ont été diagnostiqués avec une MCI précoce, en moyenne à 77 ans, alors que chez les seniors sains, l’âge moyen était de 90 ans.

En outre, les chercheurs ont constaté que les seniors ayant ce type de problème étaient susceptibles d’être diagnostiqués avec la maladie d’Alzheimer à un âge moyen de 83 ans, tandis que les seniors sans problèmes respiratoires l’étaient en moyenne à 88 ans.

Le CPAP pourrait-il prévenir ou retarder le déclin cognitif ?

Cependant, les chercheurs ont constaté que le traitement par CPAP, un masque porté sur le nez durant le sommeil qui fournit un flux continu d’air sous pression dans la gorge des utilisateurs, a inversé l’association entre les problèmes respiratoires et le déclin cognitif précoce.

« L’âge d’apparition de la MCI pour les personnes dont les problèmes respiratoires ont été traités était presque identique à celui des personnes qui n’ont pas de problème du tout », commente le Dr. Osario. « Etant donné que tant de personnes âgées ont des problèmes respiratoires durant leur sommeil, ces résultats sont intéressants : nous avons besoin de savoir si l’utilisation du CPAP pourrait aider à prévenir ou retarder les problèmes de mémoire et de réflexion ».

Les chercheurs soulignent toutefois que, parce que leur étude est observationnelle, ils sont incapables d’établir une relation de cause à effet entre un traitement CPAP et un retardement du déclin cognitif.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.