Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Les informations demandées sont nécessaires pour avoir accès aux devis , vous disposez d’un droit de modification ou de suppression de ces données

La progression d'Alzheimer peut être ralentie grâce à la méditation


Il est bien connu que le cerveau des personnes pratiquant la méditation subit des modifications, mais tout n'est pas encore clair sur ce que ces changements impliquent et quels bénéfices le méditant peut en retirer. Une nouvelle étude pilote, publiée dans la revue Neuroscience Letters, menée par des chercheurs du Beth Israel Deaconess Medical Center suggère que les modifications du cerveau associées à la méditation et à la réduction du stress peuvent jouer un rôle important dans le ralentissement ou la progression des troubles cognitifs liés à l’âge comme la maladie d’Alzheimer et d’autres démences.

La méditation, une réelle solution pour les malades d’Alzheimer

« Nous savons que près de 50% des personnes atteintes de déficience cognitive légère – le stade intermédiaire entre les baisses attendues du vieillissement normal et une plus grave détérioration cognitive associée à la démence – peuvent développer une démence dans les 5 ans. Et, malheureusement, nous savons qu’actuellement, il n’existe aucun traitement pouvant empêcher cette progression », explique l’auteur de l’étude, le Dr. Erwin Wells. « Nous savons aussi qu’à mesure que les gens vieillissent, il y a une forte corrélation entre le stress perçu et la maladie d’Alzheimer. Nous avons donc voulu savoir si la réduction du stress per la méditation pouvait améliorer la réserve cognitive ».

Les participants de l’étude, des seniors âgés de 55 à 90 ans et tous atteints de déficience cognitive légère, ont été classés en deux groupes, l’un pratiquant la méditation et le yoga, l’autre sans pratique anti-stress. Ils se sont réunis pendant deux heures chaque semaine durant 8 semaines. Chacun d’eux a subi une IRM fonctionnelle au début de l’étude, puis de nouveau 8 semaines après pour déterminer s’il y avait eu des modifications dans les structures du cerveau ou de l’activité cérébrale.

« Nous nous sommes particulièrement intéressés sur le système du cerveau qui est engagé lorsque les gens se souviennent des événements passés ou envisagent l’avenir, et l’hippocampe, la partie du cerveau responsable des émotions, l’apprentissage et la mémoire, connue pour s’atrophier chez les patients atteints d’Alzheimer ».

Les résultats de l’imagerie IRM ont montré que le groupe engagé dans les pratiques de méditation a significativement amélioré la connectivité fonctionnelle de la mémoire. En outre, les deux groupes, comme prévu, ont connu une atrophie de l’hippocampe, mais les patients du groupe de méditants ont vu leur hippocampe bien moins réduite.

Des tests de mémoire ont également été menés, mais n’ont pas donné de résultats significatifs étant donné le petit nombre de participants. Cependant, le Dr. Wells indique que « la plupart des données suggèrent une tendance à l’amélioration des mesures de la cognition et le bien-être ».

« Il s’agit d’une petite étude et davantage de recherches sont nécessaires pour approfondir ces résultats, mais nous sommes très satisfaits de ces derniers, car ils suggèrent que les pratiques de méditation réduisent l’atrophie de l’hippocampe et améliorent la connectivité fonctionnelle dans les mêmes zones du cerveau les plus affectées par la maladie d’Alzheimer. Les techniques de méditation sont relativement simples, avec très peu d’inconvénients, et qui peuvent apporter une réelle promesse pour ces personnes qui ont très peu d’options de traitement ».

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.