Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Les informations demandées sont nécessaires pour avoir accès aux devis , vous disposez d’un droit de modification ou de suppression de ces données

Une nouvelle découverte prometteuse sur la maladie d'Alzheimer


Une nouvelle étude chez la souris offre une nouvelle perspective dans le fonctionnement de la substance qui obstrue le circuit du cerveau et semble provoquer la maladie d'Alzheimer.

Alzheimer se déclarerait 10 à 20 ans avant les premiers signes visibles

Les chercheurs disposent désormais de preuves que non seulement la maladie est provoquée par une détérioration progressive des neurones mais également par une détérioration des liaisons entre elles.

L’étude est préliminaire et les chercheurs n’ont effectué leurs recherches que sur des souris jusqu’à présent. Mais les résultats ont apporté davantage de lumière sur les origines de la maladie d’Alzheimer, ce qui suggère que la détérioration des liaisons nerveuses intervient tôt dans le processus, d’après le Pr. Carla Shatz, professeur de biologie et de neurobiologie à l’université de Stanford et co-auteur de l’étude.

« C’est réellement cohérent avec l’idée que la maladie d’Alzheimer commence plus tôt que le moment où on peut la diagnostiquer à l’aide de méthodes d’imagerie à la recherche d’amas de plaques dans le cerveau », a-t-elle déclaré.

Bien que les médecins puissent tenter de traiter les symptômes comme la perte de mémoire, la maladie d’Alzheimer reste à ce jour incurable et la plupart du temps mortelle. Les chercheurs savent que ce sont des amas de protéines bêta-amyloïdes qui causent la mort des cellules nerveuses, constituant l’une des caractéristiques de la maladie. Ce que cette nouvelle étude a examiné, c’est la manière dont la protéine rend malade et tue les cellules du cerveau, mais également comment elle perturbe les liaisons entre elles. Le Pr. Shatz explique que « si nous pouvions comprendre les mécanismes qui produisent tout cela, nous pourrions ainsi travailler sur la prévention et la guérison ».

Cette nouvelle étude, publiée le 20 septembre 2013 dans le magazine Science, rapporte qu’une forme de la protéine, appelée PirB, bloque le système de connexion des cellules du cerveau qui manipulent les transmissions entre les neurones. Ce qui met en mouvement un processus de destruction des synapses, ces connexions entre les cellules nerveuses qui sont essentielles pour le stockage des souvenirs, de la transformation des pensées et des émotions et même pour aider le corps à se déplacer.

Alors que peut-on faire de cette information ? Premièrement, les résultats de cette étude doivent être confirmés. Ensuite, idéalement, on devrait produire un médicament destiné à empêcher les cellules du système de transmission d’être détériorées. « Cela pourrait être une nouvelle orientation pour la recherche, mais nous sommes encore loin du médicament », explique le Pr. Shatz.

Pour l’instant, les médecins peuvent seulement traiter les symptômes comme la perte de mémoire, mais ne peuvent pas arrêter la progression de la maladie d’Alzheimer. Susan Landau, chercheur à l’Institut de Neuroscience Helen Willis à l’Université de Californie à Berkeley, a fait l’éloge de cette étude et a déclaré qu’elle était particulièrement utile puisqu’elle montre que la substance bêta-amyloïde semble apparaître environ 10 à 20 ans avant les premiers signes visibles de la maladie. « Il serait formidable de trouver le moyen de bloquer les effets négatifs de l’amyloïde bien avant que les symptômes cognitifs commencent », a-t-elle déclaré.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.