Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Une meilleure réponse des seniors au vaccin contre l’hépatite B


La première étude dans son genre identifie les prédicteurs et les mécanismes de réponse au vaccin contre l’hépatite B chez les seniors.

L’hépatite B, un virus qui affecte particulièrement les seniors

L’hépatite B est une infection virale qui attaque le foie et peut causer des maladies chroniques aiguës. Selon l’Organisation mondiale de la santé ‘OMS), on estime que environ 240 millions de personnes dans le monde sont chroniquement infectées par l’hépatite B et que plus de 780 000 personnes en meurent chaque année, en raisons de complications à l’hépatite B, comme la cirrhose et le cancer du foie.

Le vieillissement confère un risque plus élevé de maladie et de mort par infection. Dans les pays industrialisés, une population importante et croissante de seniors aggrave la nécessité d’une meilleure prévention des infections sévères ou difficilement traitables chez les personnes âgées.

Les médecins savent depuis des années que les seniors réagissent différemment aux vaccins à mesure qu’ils vieillissent. Bientôt, il sera peut-être possible de prédire et d’améliorer l’efficacité des vaccins, en particulier celui de l’hépatite B.

La vaccination est une approche éprouvée pour la prévention des maladies telles que l’hépatite B, mais la réponse faible liée à l’âge causée par des changements dans le système immunitaire peut limiter l’efficacité des vaccins chez les seniors.

Découverte du mécanisme de réponse au vaccin contre l’hépatite B chez les seniors

Des chercheurs de la Case Western Reserve University School of Medicine et des laboratoires Merck ont découvert que des biomarqueurs relativement communs de l’inflammation peuvent aider à identifier quels patients qui pourraient répondre à la vaccination, à mettre en place de nouveaux calendriers de vaccination, et à identifier les interventions qui pourraient stimuler l’efficacité du vaccin contre l’hépatite B, comme les anti-inflammatoires. Cette étude a été publiée dans la revue Nature Communications.

Les chercheurs décrivent désormais un nouveau modèle pour aider à prédire la réponse liée à l’âge au vaccin de l’hépatite B, montrant que les biomarqueurs relativement communs de la réponse immunitaire et de l’inflammation peuvent être utilisés pour prédire la réponse. Cette information peut aider le développement de nouveaux calendriers de vaccination pour les seniors et à déterminer si des interventions supplémentaires, dans certains cas aussi simples que la prise d’aspirine de de rapamycine, pouvent être utilisées pour traiter l’inflammation et maximiser l’efficacité du vaccin.

Pour cette étude, des seniors atteints de l’hépatite B ont reçu 3 vaccins, dont un contre le HBV (hépatite B). Ils ont constaté qu’une expression accrue de gènes a permis des réponses plus élevées au vaccin, tandis que l’augmentation des globules rouges et de la réponse sanguine induite étaient liées à une mauvaise réponse au vaccin.

« Nous savons depuis quelques temps que la réponse au vaccin change avec l’âge, mais le mécanisme sous-jacent n’a jamais été clairement compris, ni le rôle qu’il joue dans l’inflammation », a déclaré Rafick-Pierre Sékaly du département de pathologie et professeur en immunopathologie à la Case Western Reserve University School of Medicine. « En comprenant l’expression du gène des voies inflammatoires immunitaires, nous estimons être proches de la création de nouveaux modèles pour prédire et améliorer la réponse au vaccin ».

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.