Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Une marche lente, signe avant-coureur d’Alzheimer ?


Selon une nouvelle étude, la vitesse à laquelle les seniors marchent peut indiquer leur probabilité de développer la maladie d’Alzheimer.

Un problème de traitement de l’APP chez les seniors atteints d’Alzheimer

Les chercheurs, dirigés par Natalia del Campo du Gérontopôle de Toulouse, ont émis l’hypothèse qu’une vitesse de marche lente pouvait être liée à la quantité de plaques bêta-amyloïde que les individus possèdent dans leur cerveau, une caractéristique de la maladie d’Alzheimer, même s’ils ne présentent encore aucun symptôme de cette dernière.

Les scientifiques considèrent que les plaques amyloïdes sont la cause la plus probable des dommages qui sous-tendent la maladie d’Alzheimer.

La protéine précurseur de l’amyloïde (APP) est présente dans tout le corps. L’hypothèse est qu’il existe un problème avec le traitement de l’APP dans le cerveau, conduisant à la production d’un fragment d’APP, une protéine collante connue sous le nom de bêta-amyloïde. Les amas de bêta-amyloïdes forment les plaques amyloïdes. Lorsque ce fragment de protéine collante s’accumule dans le cerveau, on pense qu’il déclenche l’interruption de l’activité et la destruction des cellules nerveuses, ce qui provoque la maladie d’Alzheimer.

Compétences cognitives et motrices examinées au peigne fin

Les chercheurs ont étudié 128 seniors âgés en moyenne de 76 ans sans aucune démence, mais considérés comme à risque élevé de développer une démence en raison de leurs problèmes de mémoire.

Parmi les participants, 48% présentaient un niveau d’amyloïde souvent associé à la démence.

Les facultés de pensée et de mémoire des participants, ainsi que leur capacité à effectuer des activités quotidiennes, ont également été étudiées. Au total, 46% des seniors avaient une déficience cognitive légère (MCI), ce qui peut signaler le début de démence qui se produit dans la maladie d’Alzheimer.

La vitesse de marche a été mesurée en utilisant un test standard destiné à déterminer à quelle vitesse les individus peuvent marcher environ 4m à leur rythme habituel. La vitesse de marche moyenne était de 1,06m par seconde. Tous sauf 2 participants étaient dans la fourchette normale de vitesse de marche.

Association entre les niveaux d’amyloïde et la vitesse de marche

Les chercheurs ont trouvé une association entre une vitesse de marche lente et l’amyloïde dans plusieurs régions du cerveau, y compris le putamen, une région clé impliquée dans la fonction motrice.

Lorsqu’ils ont comparé la manière dont les gens marchaient sans tenir compte de la quantité d’amyloïde, les chercheurs ont constaté que le niveau d’amyloïde représentait jusqu’à 9% de la différence de vitesse de marche.

La relation entre les niveaux d’amyloïde et la vitesse de marche n’a pas changé lorsque les chercheurs ont pris en compte l’âge, le niveau d’éducation ou le niveau de problèmes de mémoire.

« Il est possible que d’avoir des troubles subtils de la marche, en plus de problèmes de mémoire, peut signaler la maladie d’Alzheimer, avant même que les gens montrent des symptômes cliniques », explique Natalia del Campo.

Cependant, elle indique également que l’étude ne montre aucune association et ne prouve pas que les plaques amyloïdes provoquent le ralentissement de la vitesse de marche. Elle ajoute qu’i y a beaucoup d’autres causes pouvant être à l’origine d’une marche lente chez les personnes âgées.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.