Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Les informations demandées sont nécessaires pour avoir accès aux devis , vous disposez d’un droit de modification ou de suppression de ces données

Manger cinq fruits et légumes par jour améliorerait la longévité


Selon une vaste étude menée en Suède, manger moins de cinq fruits et légumes par jour augmenterait le risque de mort prématurée.

Une forte diminution du risque de mortalité

De nombreux organismes de santé publique du monde entier recommandent de manger  cinq fruits et légumes par jour. Cependant aucune étude à ce jour n’a pu être concluante sur la contribution d’une telle action sur l’amélioration de la santé et dans quelle mesure.

Cette nouvelle étude, publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, montre que les recommandations de cinq fruits et légumes par jour sont optimales.

En effet, Alicja Wolk, de l’Institut Karolinska à Stockholm, et son équipe n’ont pu trouver aucune amélioration de la survie significative chez les personnes qui mangeaient plus de cinq fruits et légumes par jour comparativement à ceux qui suivaient les recommandations.

Toutefois, les participants qui avaient répondu qu’ils ne mangeaient jamais ou peu de fruits et légumes sont décédés en moyenne 3 ans plus tôt que ceux qui avaient déclaré manger beaucoup de pommes, de carottes et de tomates.

Les résultats sont basés sur des données recueillies auprès de 71.706 Suédois, âgés de 45 à 83 ans, et qui ont été suivis durant 13 ans.

Les participants ont été interrogés sur leur régime alimentaire en 1997 et 1998 et ont signalé combien de fois ils avaient mangé de fruits, y compris les pommes, oranges, bananes et baie, et de légumes, comme les carottes, betteraves, laitues, choux, tomates…

Près de 11.500 participants à l’étude avaient été déclarés morts en 2010.

L’équipe de Wolk a constaté que les personnes qui avaient déclaré ne pas manger de fruits et légumes au début de l’étude étaient 53% plus susceptibles de mourir au cours de la période de suivi que ceux qui mangeaient leurs cinq fruits et légumes par jour.

Les participants qui avaient mangé au moins un fruit ou légume par jour ont vécu en moyenne 19 mois plus longtemps que ceux qui n’en mangeaient jamais, et ceux qui en avaient mangé au moins trois ont vécu 32 mois de plus.

Les personnes qui avaient déclaré manger moins de fruits et légumes que les recommandations étaient plus susceptibles de fumer, avaient tendance à être moins instruits, et mangeaient plus de viande rouge, de produits laitiers riches en matières grasses, des bonbons et des snacks.

L’étude ne peut pas prouver que la consommation quotidienne de cinq fruits et légumes allonge l’espérance de vie et il pourrait y avoir d’autres différences entre ceux qui suivent les recommandations et ceux qui ne les suivent pas. Pourtant, lorsque les chercheurs ont rapprochés les résultats au genre, au tabagisme, à l’exercice physique, à la consommation d’alcool ou encore au poids, les résultats globaux n’ont pas varié.

D’autres études sur le sujet avaient déjà examiné l’effet de la consommation de fruits et légumes sur les chances de mourir prématurément, mais toutes ont donné des résultats contradictoires. Cependant, alors que des études plus importantes n’avaient suggéré aucun avantage clair, de plus petites études avaient révélé une diminution plus forte du risque de mortalité.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.