Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Un lien entre chutes sévères et médicaments chez les seniors


Selon une nouvelle étude, les chutes graves sont deux fois plus susceptibles de survenir chez les hommes âgés qui prennent des médicaments ayant des propriétés anticholinergiques.

Médicaments anticholinergiques et effets secondaires

Les médicaments anticholinergiques sont une classe prescrite pour les seniors ayant des problèmes de vessie, de dépression, de psychose, d’insomnie et respiratoires, entre autres choses.

Les médicaments ayant des propriétés anticholinergiques affectent le cerveau en bloquant une substance chimique clé appelée acétylcholine, laquelle est impliquée dans la communication des messages entre les cellules nerveuses. Cela peut conduire à des effets secondaires, comme une vision floue, une augmentation du rythme cardiaque, la sédation et la confusion.

Des études antérieures ont montré un impact sur la fonction cognitive et la mortalité en prenant plusieurs médicaments anticholinergiques.

Des effets néfastes seulement chez hommes âgés

Des chercheurs britanniques ont utilisé des données de l’étude longitudinale irlandaise sur le vieillissement (TILDA) pour découvrir le lien entre ces médicaments et les chutes qui causent des blessures graves. Les résultats ont été publiés dans la revue Journal of the American Geriatrics.

Ils ont examiné si l’utilisation de ces médicaments augmentait le risque de chutes graves, celles qui ont causé des blessures, chez les seniors de plus de 65 ans en Irlande.

Ils ont constaté que les chutes entraînant des blessures étaient deux fois plus susceptibles chez les hommes prenant des médicaments anticholinergiques puissants. Les résultats sont restés les mêmes après avoir tenu compte des différences de santé et d’autres facteurs de risque de chutes. Une plus grande utilisation de ces médicaments augmente davantage encore le risque. Cependant, aucune association n’a été trouvée pour les femmes.

« Nos résultats indiquent l’importance pour les médecins, pharmaciens et les professionnels de santé d’examiner régulièrement la pertinence des médicaments pris par leurs patients âgés », explique le Dr. Kathryn Richardson, auteur principal. « Il est cependant important que les gens ne cessent pas de prendre ces médicaments sans en parler à leur médecin. La raison pour laquelle aucun lien n’a été trouvé pour les femmes n’est pas complètement claire et de plus amples recherches sont nécessaires ».

« Vivre une chute peut avoir un impact dévastateur sur la vie des seniors et est un contributeur majeur aux soins hospitaliers ou à domicile. Il est donc extrêmement important pour nous de trouver des moyens de réduire le risque de chutes ou leur sévérité ».

« Les chutes sont l’une des principales causes de la perte d’autonomie à mesure que les gens vieillissent et la principale raison donnée pour des soins à domicile dans toute l’Europe. Si les facteurs de risques précoces sont identifiés et modifiés, les chutes peuvent être évitées. Cette recherche met en évidence de nouveaux facteurs importants de risques de chutes », a déclaré le Pr. Rose Anne Kenny, chercheur principal de TILDA.

D’autres chercheurs se sont fait l’écho des résultats de cette recherche comme le Dr. Chris Fox, de l’École de Médecine de Norwich : « Avec les niveaux croissants de fragilité chez les seniors, nous devons élaborer des stratégies pour maintenir la santé et éviter la prescription de médicaments qui pourraient détériorer une telle approche ».

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.