Nouvelle découverte sur la vaccination contre la grippe chez les seniors

...

Une nouvelle étude montre que les seniors qui vivent à proximité de zones où des adultes plus jeunes ont été vaccinés contre la grippe sont moins susceptibles de déclencher cette maladie.

Les seniors qui vivent au contact d’adultes plus jeunes immunisés contre la grippe sont moins susceptibles de contracter la maladie

Selon cette nouvelle étude, publiée dans la revue Clinical Infectious Diseases, les adultes en bonne santé qui reçoivent le vaccin contre la grippe se protègent non seulement eux-mêmes mais peuvent également aider à protéger les seniors qui vivent à leur contact.

Les chercheurs se sont basés sur un échantillon de 3 millions de personnes aux États-Unis et sur 8 saisons de grippe. Ils ont observé que les personnes âgées ont été jusqu’à 21% moins susceptibles d’être diagnostiquées avec une maladie liée à la grippe si elles vivaient dans des zones où plus d’adultes de moins de 65 ans avaient été immunisés.

« Nos résultats suggèrent que la vaccination contre la grippe devrait être encouragée chez les adultes à faible risque, non seulement pour leur propre intérêt, mais aussi pour les personnes âgées vivant près de chez eux », a déclaré l’auteur principal de l’étude, Glen B. Taksler de la clinique de Cleveland. « Pour arrondir les chiffres, nous avons estimé que près d’un cas sur 20 de maladie liée à la grippe chez les seniors aurait pu être évité si des adultes plus jeunes avaient reçu le vaccin contre la grippe ».

La réduction du risque de maladies liées à la grippe que les chercheurs ont observé était deux fois plus importante chez les seniors qui ont également été vaccinés eux-mêmes contre la grippe, par rapport aux seniors non immunisés, ce qui suggère que la vaccination communautaire peut en quelque sorte renforcer la protection fournie par la vaccination.

Aucune association directe n’a été constatée entre la couverture vaccinale chez les enfants et la grippe chez les seniors, ce qui laisse entendre que les seniors peuvent davantage bénéficier de la vaccination des adultes plus jeunes, avec lesquels ils sont plus susceptibles d’avoir des contacts directs.

Des implications importantes sur les politiques de vaccination

À mesure que nous vieillissons, notre système immunitaire s’affaiblit, ce qui nous rend plus vulnérable à la grippe. En France, la grippe saisonnière est à l’origine de 5 décès par jour en moyenne. 2014 fut une année exceptionnelle avec 18300 décès, majoritairement chez les seniors (90%), même si ceux-ci ne représentent que 5 à 11% des cas de grippe.

Les conclusions de cette étude ne prouvent néanmoins pas de relation de cause à effet entre la hausse des taux de vaccination contre la grippe chez les jeunes adultes et moins de maladies liées à la grippe chez les seniors. Elles peuvent cependant éclairer les politiques de vaccination et les discussions patient-médecin sur les avantages de se faire vacciner contre la grippe.

Si les résultats sont confirmés  lors de recherches futures, ceux-ci pourront avoir un intérêt particulier dans les grandes zones métropolitaines, où les adultes de moins de 65 ans sont souvent en contact avec les seniors, comme dans les bus ou les rames de métro.