Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Nouvelles découvertes sur la dépression des seniors atteints de démence


Selon une nouvelle étude suédoise, des activités de groupe ont montré une réduction des symptômes dépressifs chez des seniors atteints de démence. Toutefois, elles n’ont pas eu d’impact sur la dépression elle-même.

Réduction des symptômes dépressifs avec une activité physique

« Malheureusement, la dépression est fréquente chez les personnes âgées, en particulier chez celles atteintes de démence », explique Gustaf Boström, chercheur principal de l’étude. « Le traitement par médicaments antidépresseurs est souvent inefficace chez les seniors et les personnes atteintes de démence. En outre, le risque d’effets secondaires liés aux médicaments augmente avec l’âge et la mauvaise santé, ce qui encore une autre raison de trouver de nouveaux traitements ».

Dans cette étude, Gustaf Boström a cherché à savoir si 45 minutes d’exercice physique intense, tous les jours durant 4 mois, pouvaient avoir des effets similaires sur les symptômes dépressifs qu’une activité de groupe en station assise d’une même durée et d’une même fréquence, chez les personnes âgées atteintes de démence.

Il n’a été observé aucune différence d’effet entre les activités, mais les niveaux élevés de symptômes dépressifs ont été réduits dans les deux groupes.

« Des études antérieures ont montré que les personnes atteintes de démence dans les établissements de soins ont peu d’interactions sociales, ce qui peut affecter négativement le bien-être d’une personne », poursuit Boström. « Les effets positifs pourraient donc être le résultat des interactions sociales dans ce genre d’activités de groupe. Cependant, d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces résultats ».

Lien entre troubles de l’équilibre et dépression

Boström a également étudié s’il existait un lien entre les troubles de l’équilibre, la dépendance générale aux activités de la vie quotidienne, et la dépression chez les seniors. L’étude a porté sur 392 participants et les résultats suggèrent qu’il existe une corrélation entre les troubles de l’équilibre et les symptômes dépressifs. En ce qui concerne la dépendance dans les activités de la vie quotidienne, deux tâches spécifiques étaient liées à une augmentation des symptômes dépressifs : la dépendance dans le déplacement et dans l’habillage.

« Le lien entre les troubles de l’équilibre, la dépendance dans le déplacement ou l’habillage, et la dépression est une découverte importante et peut faire l’objet d’autres études ultérieures axées sur la prévention ou le traitement de la dépression chez les seniors », commente Boström.

Des différences entre les sexes

Enfin, Boström a également analysé si les personnes atteintes de démence ou les personnes âgées de plus de 85 ans présentaient un risque accru de décès avec un traitement continu avec des antidépresseurs. Des études antérieures ont montré un tel risque chez les personnes souffrant de dépression.

Chez les personnes très âgées ou celles atteintes de démence, qui sont susceptibles d’avoir un risque plus élevé d’effets secondaires liés aux médicaments, l’étude n’a montré aucune augmentation significative dans les groupes, mais des différences entre les sexes.

En effet, parmi les personnes très âgées, les femmes présentaient un risque de mortalité plus élevé en utilisant des antidépresseurs par rapport aux hommes. Parmi les personnes atteintes de démence, les antidépresseurs ont été associés à un risque de diminution de la mortalité chez les hommes.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.