Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Les informations demandées sont nécessaires pour avoir accès aux devis , vous disposez d’un droit de modification ou de suppression de ces données

Les seniors meurent principalement de maladies cardiovasculaires


L'OMS vient de publier un rapport selon lequel les maladies cardiovasculaires, plus précisément, les maladies coronariennes et les AVC, sont la première cause de décès dans le monde, principalement chez les seniors.

17 millions de décès en 2011 dus aux maladies cardiovasculaires

L’OMS a enregistré, pour l’année 2011, près de 17 millions de décès liés aux maladies cardiovasculaires, soit 3 décès sur 10 pour l’ensemble des décès sur la planète (54,6 millions). Parmi ceux-ci, 7 millions de personnes sont décédées de maladies coronariennes et 6,2 millions d’un accident vasculaire cérébral.

Si les maladies cardiaques restent la première cause de décès dans le monde, en particulier dans les pays dits riches, et ce depuis 2000, les maladies chroniques ont, elles, causé un nombre croissant de décès entre 2000 et 2011. Ainsi, les cancers du poumon, dont le cancer des bronches et le cancer de la trachée, ont causé 1,5 million de décès en 2011 (2,7%) soit une progression de 300.000 décès par rapport à 2000 (1,2 million de décès soit 2,2%). Par ailleurs, le diabète a provoqué la mort de 1,4 million de personnes en 2011, alors qu’en 2000, il n’avait tué que 1 million de personnes.

De fortes disparités entre pays riches et pays pauvres

Le rapport fait un état des lieux assez précis sur la mortalité planétaire et révèle de fortes disparités des causes de décès entre les pays à fort revenu et les pays à bas et moyen revenu.

Ainsi, la plupart des décès par maladies non transmissibles (maladies cardiovasculaires, les cancers, le diabète et les maladies pulmonaires chroniques) surviennent dans les pays à revenu élevé. En termes de proportion de décès dus aux maladies non transmissibles, les pays à revenu élevé ont la plus forte proportion : 87% de tous les décès enregistrés ont été causé par ces maladies, suivis par les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure (81%). Les proportions sont plus faibles dans les pays à faible revenus (36%) et les pays à revenu moyen-inférieur (56%).

L’usage du tabac est une cause majeure de la plupart des principales maladies mortelles dans le monde, y compris les maladies cardiovasculaires, les maladies pulmonaires obstructives chroniques et le cancer du poumon. Au total, la consommation de tabac est responsable de la mort d’environ 1 adulte sur 10 sur la planète. Le tabagisme est souvent la cause cachée de la maladie, enregistré comme cause de la mort.

Dans les pays à revenu élevé, 7 décès sur 10 surviennent chez les seniors de plus de 70 ans, et les causes de ces décès sont principalement de maladies chroniques : maladies cardiovasculaires, cancers, démence, maladie pulmonaire obstructive chronique et diabète ; alors que dans les pays à faible revenu, on ne note que 2 décès sur 10 parmi cette tranche d’âge, et on y décède principalement à cause de maladies infectieuses : infections des voies respiratoires inférieures, virus du SIDA, maladies diarrhéiques, paludisme et tuberculose.

Mieux comprendre les causes pour mieux agir

Mesurer le nombre de décès chaque année et identifier leurs causes sont parmi les moyens les plus importants pour évaluer l’efficacité du système de santé de chaque pays. Les statistiques des causes de décès aident les autorités sanitaires à déterminer leurs priorités pour des actions de santé publique. Par exemple, un pays où les décès sont principalement dus aux maladies cardiovasculaires et le diabète et dont le nombre progresse d’année en année, doit impérativement mener un programme vigoureux pour encourager de nouveaux modes de vie et aider à prévenir ces maladies, notamment chez les seniors, les plus touchés.

En France, le système de santé a déjà pris le problème à bras le corps, notamment au niveau des mutuelles seniors qui proposent des actions de prévention dans leurs garanties et la prise en charge de certains actes de médecine douce pour lutter contre les risques de maladies cardiovasculaires.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.