Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Les informations demandées sont nécessaires pour avoir accès aux devis , vous disposez d’un droit de modification ou de suppression de ces données

Les cellules souches pour traiter la DMLA


Des chercheurs allemands et américains viennent de mettre au point un procédé de greffe à l'aide de cellules souches destiné à traiter la DMLA.

Une greffe à l'aide de cellules souches efficace

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la cause la plus fréquente de cécité chez les seniors. Des chercheurs du département d’ophtalmologie de l’Hôpital de Bonn (Allemagne) et du Neural Stem Cell Institute à New York (Etats-Unis) ont mis au point un procédé pour utiliser les cellules souches afin de remplacer les cellules de l’œil détruites par la DMLA. Les implants ont survécu dans les yeux de lapins pendant plusieurs semaines, mais des recherches supplémentaires sont encore nécessaires pour permettre une application clinique chez l’homme. Les résultats de cette recherche ont été publiés dans la revue Stem Cell Reports.

La DMLA est associée à une perte progressive de l’acuité visuelle, causant une incapacité à lire ou à conduire. Le centre du champ de vision est flou et couvert par un voile. Ceci est causé par un dommage à une couche de cellules sous la rétine, appelée épithélium pigmentaire rétinien (EPR). Il coordonne le métabolisme et la fonction des cellules sensorielles de l’œil. Les processus inflammatoires dans cette zone sont associés à la DMLA et les « déchets métaboliques » sont recyclés moins efficacement. A ce jour, il n’existe aucun remède à la DMLA, les traitements ne soulageant que les symptômes.

Les scientifiques allemands et américains ont testé une nouvelle méthode chez des lapins par laquelle les cellules de l’EPR endommagées par la DMLA peuvent être remplacées. Les chercheurs ont implanté différents EPR qui ont été obtenus, entre autres, à partir de cellules souches provenant de donneurs humains adultes.

Les chercheurs de Bonn ont développé des techniques d’implantation

La découverte et la caractérisation des cellules souches de l’EPR adulte ont été réalisées à New York, tandis que les techniques d’implantation de la nouvelle méthode ont été développées par les chercheurs de Bonn. Ces derniers ont permis à la cellule souche dérivée de l’EPR de croître sur de petits disques de polyester, donnant ainsi une couche de cellules minces. Les chercheurs allemands ont ensuite développé des instruments spéciaux pour implanter les cellules de remplacement sous la rétine. Après 4 jours, les chercheurs ont utilisé des méthodes tomographiques pour vérifier si les cellules de remplacement avaient été intégrées dans les couches de cellules environnantes.

« Les cellules étaient vivantes. C’est une indication claire qu’elles ont rejoint les cellules environnantes », explique le Dr Stanzel de l’Hôpital de Bonn, principal auteur de l’étude. Après une semaine, la couche de cellules implantées était encore stable. Même au bout de 4 semaines, les examens ont montré que la greffe était intacte.

« Les résultats des expériences ont prouvé que les cellules de l’EPR obtenues à partir de cellules souches adultes avaient le potentiel de remplacer les cellules détruites par la DMLA », résume le Dr. Stanzel. « En outre, en utilisant la méthode nouvellement développée, il sera possible à l’avenir de tester des lignées de cellules souches appropriées pour la transplantation dans l’œil. Mais l’application clinique est encore loin, davantage de recherche est nécessaire ».

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.