Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Cancer de la prostate : Les huiles végétales au secours des seniors


Chaque année, le cancer de la prostate affecte plus de 70.000 personnes en France dont près de 11% décèderaient de ses suites. Les thérapeutiques ont fait d'importants progrès et une récente étude démontre que les huiles végétales pourraient réduire les risques de développement du cancer de la prostate.

Petit focus sur le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate affecte principalement les seniors. En effet, il est rarement détecté chez les 40-50 ans, mais très fréquent chez les personnes âgées de 60 à 90 ans. On estime en moyenne son apparition aux alentours de 73 ans.

Son apparition varie selon les régions du monde. Ainsi, il se déclare moins fréquemment dans les populations d’Asie et d’Extrême-Orient qu’en Europe de l’Ouest ou aux Etats-Unis, ce dernier étant le pays où l’on constate  le plus de cancers de la prostate, notamment chez les patients afro-américains particulièrement touchés par cette tumeur.

En France, en 2011, plus de 71.000 cas de cancer de la prostate ont été signalés dont 8.865 décès. On estime dans le monde à 125,7 pour 100.000 le taux d’incidents et à 10,8 pour 100.000 le nombre de décès.

Quant aux Etats-Unis, le cancer de la prostate touche près de 230.000 personnes chaque année et provoque le décès de 30.000 d’entre elles (dernière estimation faite en 2005). Malgré tout, grâce aux avancées thérapeutiques, l’Amérique du Nord enregistre depuis peu une diminution du nombre de cancers de la prostate.

On sait encore peu de choses sur ce qui provoque ce type de cancer, le second après le cancer du poumon et avant celui du côlon et du rectum. Différentes études corroborent l’hypothèse d’une mutation génique qui pourrait expliquer notamment que les Noirs américains y seraient davantage prédisposés. L’exposition à certaines toxines, particulièrement présentes dans nos sociétés modernes et occidentales, pourraient également être un facteur déclencheur comme les pesticides, en raison de la présence de cadmium. Une autre hypothèse suggère  une infection virale dont les protéines libérées par le virus pourraient être à l’origine de la tumeur prostatique.

Enfin, une dernière hypothèse, celle qui nous intéresse, supposerait une cause nutritionnelle.

Les huiles végétales au secours des seniors                                          

Selon une étude menée pendant 9 ans par des scientifiques de l’université de Californie aux Etats-Unis sur les habitudes alimentaires de 4577 hommes atteints d’un cancer de la prostate, il s’avère que ceux qui avaient préféré les matières grasses végétales aux graisses d’origine animale présentaient de plus grandes chances de survie.

En effet, ils auraient 33% plus de chances de survivre à leur cancer de la prostate que ceux qui avaient préféré dans leurs habitudes alimentaires les graisses animales. Les résultats de l’étude montrent également qu’il n’est pas nécessaire de modifier complètement ses habitudes : en remplaçant seulement 10% des graisses animales (beurre, pâté, lard, charcuterie, fromages, certains poissons gras comme le saumon, la sardine ou le hareng, etc.) par des graisses végétales (avocats, noix, sésame, riz, pistache, soja, tournesol, amande, arachide, etc.), cela aurait pour incidence de réduire de 29% les risques que la tumeur se propage et de 26% le risque de décès.

L’inverse n’est cependant pas vrai : remplacer seulement 5% des graisses végétales par des matières grasses d’origine animale augmenterait le risque de décès du cancer de la prostate de 25 à 30% ! Stupéfiant…

Les chercheurs n’ont malgré tout pas la certitude que seules les huiles végétales sont à l’origine de la réduction des décès du cancer de la prostate et comprennent encore assez mal les mécanismes de leurs actions. En revanche, ils insistent sur le fait que consommer des graisses végétales ne peut qu’être bon pour la santé au regard des graisses animales, tout autant que pratiquer une activité physique régulière, particulièrement chez les patients atteints d’un cancer de la prostate.

Nous vous suggérons également de souscrire à une mutuelle senior afin de bénéficier d’une meilleure couverture en cas de coup dur.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.