Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Le café pourrait réduire le risque de démence chez les femmes


Une nouvelle étude suggère que les femmes âgées qui boivent 2 à 3 tasses de café par jour peuvent réduire leur risque de démence et d’autres formes de déficience cognitive.

Une nouvelle preuve des bienfaits de la caféine chez les seniors

Les chercheurs ont longtemps suggéré que la caféine, un stimulant léger présent dans le café, le thé et le cola, avait des avantages cognitifs.

Une étude publiée dans la revue Nature Neurosciences en 2014, par exemple, a identifié un lien entre la consommation de café et l’amélioration de la mémoire à long terme.

La nouvelle étude, publiée dans la revue The Journals of Gerontology, offre une preuve supplémentaire des avantages de la caféine sur le cerveau, après avoir trouvé que le stimulant pouvait aider à conjurer le déclin cognitif.

Les résultats proviennent d’une analyse de 6.467 femmes âgées de plus de 65 ans. « Ce qui est unique à propos de cette étude est que nous avons eu une occasion sans précédent d’examiner les relations entre la consommation de caféine et l’incidence de la démence dans une cohorte importante et bien définie de femmes », souligne l’auteur principal Ira Driscoli, professeur de psychologie à l’université du Wisconsin, à Milwaukee.

Réduction de 36% du risque de démence chez les femmes âgées

Le Pr. Driscoli et son équipe ont analysé la consommation de caféine des participantes (café, thé, cola). Au cours des 10 années de suivi, toutes les participantes ont subi des évaluations cognitives annuelles, que les chercheurs ont analysées pour identifier un diagnostic de démence probable ou d’autres formes de déficience cognitive. Un total de 388 femmes ont reçu ces diagnostics.

Par rapport aux femmes qui ont consommé une faible quantité de caféine, définie dans l’étude comme moins de 64 milligrammes par jour, celles qui ont consommé une quantité plus élevée (plus de 261mg/jour) ont vu leur risque de diagnostic probable de démence ou de troubles cognitifs réduit de 36%.

Les chercheurs précisent que ces 261mg de caféine sont l’équivalent de 2 à 3 tasses d’environ 25ml de café par jour ou de 5 à 6 tasses de 25ml de thé noir.

Les résultats sont restés identiques après ajustement des facteurs de confusion possible : âge, race, IMC, tabagisme, alcool, dépression, hypertension, qualité du sommeil et antécédents de maladie cardiovasculaire.

Les chercheurs précisent que leur étude ne peut pas établir un lien direct entre la consommation de caféine et la réduction du risque de démence et qu’ils ne sont pas en mesure de généraliser les conclusions aux hommes.

Pourtant, ils estiment que leur étude nous rapproche de la compréhension de la façon dont la caféine pourrait bénéficier à la santé cognitive, et ouvre la voie à de futures recherches dans cette association.

« Bien que d’autres étude soient nécessaires pour vérifier la cohérence des rapports, et étant donné que la consommation de caféine est facilement modifiable, il est important de quantifier sa relation avec des résultats de santé cognitive non seulement du point de vue préventif, mais aussi pour mieux comprendre les mécanismes sous-jacents et leur implication dans la démence et des troubles cognitifs », concluent les chercheurs.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.