Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Parler deux langues peut retarder les symptômes de la démence


Des chercheurs ont constaté que les gens qui étaient bilingues ne montraient pas les signes de trois types de démence, dont la maladie d'Alzheimer, 4 ans après la moyenne d'apparition des premiers symptômes, par rapport à ceux qui n'en parlaient qu'une.

Parler deux langues peut retarder l'apparition de la démence

Pour cette étude, 648 personnes en provenance d’Inde, toutes atteintes de démence, ont été observées. 391 d’entre elles parlaient 2 langues ou plus. Parmi ces personnes, celles qui parlaient deux langues ou plus avaient développé une démence, dont la maladie d’Alzheimer, plus tard que celles qui ne pratiquaient d’une seule langue. Ce développement ultérieur de démence a également été constaté chez des personnes qui ne savaient pas lire. Cependant, les chercheurs ont signifié qu’il n’y avait aucun avantage supplémentaire à parler plus de deux langues.

Le rapport a été publié le 6 novembre dernier dans la revue Neurology.

« Le bilinguisme peut être considéré comme un entraînement cérébral fructueux, contribuant à la réserve cognitive, qui peut aider à retarder la démence », a déclaré le co-auteur de l’étude, le Dr. Thomas Bak, professeur au Center for Cognitive Aging and Cognitive Epidemiology à l’université d’Edimbourg en Ecosse.

« La réserve cognitive est la capacité du cerveau à continuer à fonctionner normalement malgré une maladie ou une blessure importante », explique Stephen Rao, neuropsychologue au centre Lou Ruvo de la clinique de Cleveland, aux Etats-Unis. « Il est communément admis que cette capacité est influencée par l’éducation, le statut professionnel, les activités cognitives de haut niveau, et maintenant le bilinguisme », poursuit-il.

Le Dr. Bak a noté que le fait de parler deux langues pouvait retarder la démence mais ne pouvait pas être attribué au niveau d’éducation, mais peut-être par un autre effet de la réserve cognitive : « Le fait que l’avantage bilingue n’est pas causé par des différences dans l’éducation est confirmé par le fait qu’il a également été constaté chez des analphabètes qui n’ont jamais fréquenté aucune école ».

« Cela semble un effet spécifique de la formation linguistique au-delà de l’effet bien connu de l’éducation », déclare le Dr. Sam Gandy, directeur du Centre Mont Sinaï à New York. Ce n’est pas sans rappeler le bénéfice de l’engagement social qui est au-delà de celui de l’éducation et de la stimulation mentale.

« Cela montre qu’il y a peut-être encore de nombreux moyens pour aider à conjurer la démence, une fois que nous aurons tous les moyens suffisants pour stimuler le cerveau », déclare Gandy.

« Il existe d’autres études qui ont déjà démontré que les gens bilingues ont une apparition tardive de la maladie d’Alzheimer », explique Rao. « C’est une autre chose que nous pouvons ajouter à la liste des capacités mentales qui semblent préserver le fonctionnement du cerveau, malgré le fait que celui-ci puisse toutefois être ravagé par une maladie comme la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence », ajoute Rao.

Si l’étude a révélé une association entre parler deux langues et la capacité mentale, elle ne prouve toutefois pas de la relation de cause à effet.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.