Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

Pas de signes de démence après une chirurgie cardiaque


La performance mentale des seniors semble conservée pendant les deux années suivant l'implantation d'une prothèse de valve aortique.

L'impact d'une implantation valvulaire aortique sur le cerveau

La sténose valvulaire aortique est le défaut du cœur le plus fréquent chez les seniors en Europe, généralement due à une importante calcification de la valve aortique. Chez les patients à risque élevé, la chirurgie cardiaque n’est plus une option. Pour eux, la chirurgie de remplacement de la valve aortique, une intervention à cœur ouvert, est la seule solution possible.

Cependant, même cette intervention technologiquement mature est associée à des risques. Les petites particules de dépôts de calcium valvulaire peuvent être mobilisés au cours de la procédure et se propager vers le cerveau par la circulation sanguine. Par conséquent, le remplacement interventionnel et la chirurgie des valves cardiaques sont fortement associés à un risque d’accident vasculaire cérébral d’environ 2 à 5%.

En théorie, cette « micro-embolisation » pourrait également conduire à une dégradation des performances mentales.

Dans une étude à long terme, les cardiologues du centre cardiaque de l’université de Bonn en Allemagne ont pu exclure une déficience cognitive importante pour la majorité des seniors ayant subi une implantation valvulaire aortique (TAVI).

Des micro-embolies du cerveau, un risque pour la mémoire et la démence ?

Jusqu’alors, le niveau de performance cognitive, tels que les fonctions intellectuelles, la mémoire, l’orientation et la concentration des seniors ayant subi une TAVI, n’avait pas été étudié sur le long terme.

« Cependant, c’est très important pour nos patients âgés afin de faire face à la vie quotidienne et conserver leur indépendance, en particulier compte tenu de l’augmentation de l’espérance de vie », explique le Dr. Alexander Ghanem, médecin-chef au département de médecine de l’université de Bonn.

Lui et son équipe ont étudié prospectivement 125 patients à haut risque en utilisant l’IRM après implantation des valves aortiques. Ils ont pu observer la plupart du temps ces micro-embolies dans le cerveau de ses patients, à la suite de dépôts de calcium issus de la valve cardiaque et transportés jusqu’au cerveau.

La question fut donc de savoir si ces micro-embolies pouvaient être associées ou non à l’apparition ultérieure de la démence dans tous ses aspects. En collaboration avec le centre allemand pour les maladies neurodégénératives (DZNE) à Bonn, les chercheurs ont testé et comparé la capacité cognitive des patients avant et après l’intervention : « Plus de 90% sont demeurés indemnes tout au long des deux années qui ont suivi l’intervention », explique le Dr. Ghanem.

Les événements micro-emboliques n’ont aucune influence sur la performance mentale

D’autre part,  les seniors atteints de sténose aortique ont déjà une limitation de leurs capacités cognitives avant l’intervention, peut-être en raison du rétrécissement d’une valve aortique, ce qui, entre autres choses, réduit l’approvisionnement du cerveau en sang. « Heureusement, même les patients aux capacités cognitives très médiocres avant l’intervention n’ont pas eu de réduction significative des niveaux de performance cognitive et mentale dans les deux années suivant l’intervention. Par conséquent, la capacité mentale même de ces patients n’est pas compromise négativement par l’implantation de valves aortiques », conclut le Dr. Ghanem.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.