Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

L’aérobic pour inverser les effets du vieillissement sur le cerveau


L'exercice aérobie semble améliorer le fonctionnement du cerveau et réduire la neurodégénérescence chez les seniors à risque de développer la maladie d'Alzheimer.

L’aérobic pourrait représenter une thérapie alternative chez les seniors atteints d’Alzheimer

Telles sont els conclusions de recherches qui ont été présentées lors de la 8ème Conférence internationale sur les essais cliniques pour la maladie d’Alzheimer (CTAD). Laura Baker, principale insvestigatrice de l’étude et chercheur en neurosciences cognitives, a déclaré que ces résultats suggèrent que l’aérobic peut représenter une intervention thérapeutique prometteuse pour Alzheimer chez les personnes dans les premiers stades de la maladie.

Les études ont évalué les niveaux de 2 protéines dans le liquide céphalo-rachidien (LCR), la bêta-amyloïde et la tau. Des études antérieures ont montré qu’en présence d’un processus neurodégénératif comme Alzheimer, les niveaux de protéine tau étaient élevés dans le LCR, alors que la protéine bêta-amyloïde s’agglutinait en plaques dans le cerveau.

Mais l’exercice aérobie semble inverser cette tendance, en particulier chez les personnes âgées ou qui commencent à présenter des troubles cognitifs. « Nous ne savons pas encore si nous inversons le processus, protégeons le cerveau, ou si tout simplement nous gagnons du temps », explique Laura Baker.

Amélioration cognitive, de la marche et de la tolérance au glucose

Pour tester les effets de l’exercice aérobie sur le cerveau, les chercheurs ont évalué des adultes âgés de 55 à 89 ans présentant une légère déficience cognitive (MCI) et un pré diabète. Les participants ont été assignés au hasard à prendre part à un programme d’exercice structuré impliquant soit de l’aérobic modérée ou élevée ou des séances d’étirement durant 45 à 60 minutes par jour, 4 fois par semaine, durant 6 mois.

Du sang et du LCR ont été prélevés au début de l’étude et après. Entre temps, les participants ont également été évalués sur leurs performances cognitives, leur vitesse de marche, leur graisse corporelle et leur tolérance au glucose. 40 d’entre eux ont également subi une IRM.

Les participants du groupe d’aérobic ont montré, en plus de scores cognitifs élevés, des temps plus rapides de marche et une amélioration de la tolérance au glucose. L’aérobic a également eu des effets bénéfiques sur les niveaux de protéines tau et bêta-amyloïde dans le LCR et conduit à une augmentation significative du débit sanguin dans certaines zones du cerveau lorsqu’ils étaient au repos.

« Le flux sanguin a été augmenté au repos dans les régions du cerveau où celui-ci diminue généralement avec le vieillissement et avec l’apparition et la progression de la MCI », expliquent les chercheurs. « La question est de savoir si l’augmentation du flux sanguin reflète l’amélioration de la santé des vaisseaux sanguins dans des régions spécifiques du cerveau ou une augmentation du volume du sang dans ces régions ».

La prochaine phase de l’étude sera de prolonger le programme d’aérobic et de la mener dans 14 sites américains. Les 12 premiers mois, les participants seront encadrés puis ensuite laissés sans surveillance durant 6 mois pour tester la durabilité de l’intervention.

Laura Baker espère que les résultats de l’étude aideront les gens à se motiver à pratiquer une activité physique de manière différente.

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.