Famille Couple Sénior Image 3 Image 4 Image 5 Lunette lentille Logos

Définissez votre budget et vos besoins (facultatif)

Budget

Consultations

Hospitalisation

Optique

Dentaire

Remplissez ce formulaire puis Cliquer sur "Comparez et Economisez" afin d'obtenir vos devis


Votre conjoint
Vos enfants

Je déclare être âgée de plus de 16 ans et accepte d'être contacté par email ou par téléphone pour obtenir une étude comparative en fonction de mes besoins.

Conformément à la législation en vigueur, notamment le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de portabilité, de rectification, d’opposition et de suppression de vos données personnelles que vous pouvez exercer en envoyant un e-mail à l’adresse suivante : donneespersonnelles@accessante.fr. Pour plus d’informations sur la façon dont ACCESSANTE collecte et traite vos données personnelles, consultez notre politique de protection des données personnelles.

L’anxiété peut accélérer l’apparition d’Alzheimer


Nous savons que les personnes atteintes d’une déficience cognitive légère (MCI) ont un risque plus élevé de développer la maladie d’Alzheimer. Une nouvelle étude suggère que l’anxiété peut encore davantage accroître ce risque.

La déficience cognitive légère (MCI) est caractérisée par des changements dans la fonction cognitive, comme la mémoire et la capacité de raisonnement, et peuvent être remarqués par d’autres personnes ou la personne qui en est atteinte. Mais ce sont des changements qui ne sont pas assez graves pour perturber la vie quotidienne.

Selon l’Association Alzheimer, entre 10 et20% des seniors de plus de 65 ans ont une MCI. Certaines d’entre elles développeront la maladie d’Alzheimer quelques années après le diagnostic.

Cette nouvelle étude, publiée dans la revue American Journal of Geriatric Psychiatry, suggère que l’anxiété accélère le déclin cognitif chez les personnes présentant une MCI, ce qui signifie qu’elles peuvent développer Alzheimer à un rythme beaucoup plus rapide.

Selon les chercheurs, il existe de plus en plus de preuves qui indiquent que la dépression en fin de vie peut être un facteur de risque important pour la maladie d’Alzheimer, et l’anxiété est liée à des troubles dépressifs.

Les chercheurs se sont donc penchés que la manière dont l’anxiété pouvait influencer la progression de la maladie d’Alzheimer chez les patients atteints de MCI.

Une augmentation du risque de 135% de maladie d’Alzheimer

Pendant environ 3 ans, les chercheurs ont étudié 376 patients âgés de 55 à 91 ans avec une MCI mnésique, caractérisée par une incapacité à se rappeler des informations importantes. Tous les 6 mois, ils ont évalué les niveaux d’anxiété et de dépression des participants, ainsi que les changements dans le fonctionnement cognitif et la structure du cerveau.

Les résultats ont révélé que les participants qui présentaient une anxiété avaient rencontré une baisse plus rapide de la fonction cognitive que ceux sans anxiété, et que la vitesse de déclin augmentait avec la gravité de l’anxiété.

Les patients atteints de MCI et avec une légère anxiété ont un risque accru d’Alzheimer de 33%, avec une anxiété modérée de 78%, tandis que l’anxiété sévère augmente le risque d’Alzheimer de 135%.

En outre, les chercheurs ont constaté que les participants qui avaient déclaré des symptômes d’anxiété au cours de la période de l’étude ont montré des niveaux plus élevés d’atrophie du cerveau dans les régions du lobe temporal médian, cruciales pour créer des souvenirs. L’atrophie dans ces régions du cerveau a déjà été liée à la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs notent que tous les participants avaient de faibles niveaux de dépression, ce qui suggère que leurs résultats ne sont pas une conséquence de la dépression clinique.

Dépistage de l’anxiété

Le Dr. Linda Mah,  du département de psychiatrie de l’université de Toronto au Canada, et qui a dirigé l’étude, explique qu’actuellement, pour les patients présentant des troubles de la mémoire, il n’y a que des évaluations de routine ne comprenant que le dépistage de la dépression, mais pas de l’anxiété.

« Nos résultats suggèrent que les cliniciens devraient systématiquement pratiquer un dépistage de l’anxiété chez les personnes qui ont des problèmes de mémoire car l’anxiété augmente le risque de développer la maladie d’Alzheimer ».

 

Saisissez votre numéro de téléphone :

Quand souhaitez vous être joint :


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Votre demande à été enregistrée, un conseiller va vous rappeler.
Cliquez sur le bouton "Terminer" pour fermer cette fenêtre


Conformément aux articles de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous pouvez obtenir la rectification ou la suppression des informations vous concernant.

Vos données personnelles ne seront aucunement communiquées et seront utilisées dans l'unique usage de vous transmettre des devis et offres promotionnelles.

Conformément à l'article L121-34 du code de la consommation, vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique Bloctel.